COVID-19 : VERS LA SUSPENSION DE L’HYDROXYCHLOROQUINE AU GABON ?

Le ministre en charge de la Santé Max Limoukou, a réuni ce 28 mai 2020, les comités scientifique et technique en charge de la riposte contre l’épidémie à coronavirus, dans la salle de réunion dudit ministère. A l’ordre du jour, échange autour du protocole thérapeutique arrêté au Gabon dans le cadre de la lutte contre la covid-19.

Au Gabon, le comité scientifique avait opté pour un traitement à partir de l’association entre l’hydroxichloroquine et l’azytomicine. Cette décision est régie par l’arrêté 00017/MS/CAB-M fixant les conditions de la prise en charge médicale des patients atteints de la maladie à coronavirus 2019 (covid-19). Ainsi trois protocoles thérapeutiques avaient été définis au Gabon, dont celui fait à partir de l’association azytromicine et hydroxychloroquine.

Si l’utilisation de la chloroquine et de ses dérivés a été suspendue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), au Gabon, ce protocole fait valeur d’une loi. De ce fait, les différentes parties prenantes de cette rencontre ont décidé de réunir les différents acteurs du secteur de la santé, afin de prendre une décision unanime qui sera présentée aux décideurs. « Il nous reste encore deux autres protocoles, c’est à ce titre que j’ai réuni les comités technique et scientifique pour voir dans quelle mesure disponibiliser les autres médicaments pour que les praticiens hospitaliers puissent choisir quel protocole l’on pourrait mettre à la disposition des malades », a déclaré le ministre au sortir de cette réunion.

Freddy Moussounda

Leave a Reply

Your email address will not be published.