GABON : LE GOUVERNEMENT CRAINT UNE NOUVELLE VAGUE DE CONTAMINATION

Face au relâchement observé dans l’application des mesures barrières mises en place pour freiner la propagation de la Covid-19 au Gabon, le Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda a réuni le 23 novembre 2020, les membres du COPIL et les ministres concernés par la gestion de la crise sanitaire. Objectif, faire le point sur l’implémentation des mesures d’assouplissement annoncées le 16 octobre 2020 et s’enquérir de la situation épidémiologique actuelle.

Pour le gouvernement, il est évident que la légère hausse du taux de contamination des cas covid-19 est due au relâchement dans l’application des mesures barrières « qu’il s’agisse du non-port du masque, du mépris de la distanciation physique ou de la reprise sans précaution des cérémonies familiales ».

Une situation qui a sans doute conduit à l’instauration des brigades mixtes dont le but est de veiller au respect des mesures barrières, le protocole sanitaire et le lancement du dépistage de masse dans la capitale gabonaise. « Si nous voulons éviter une deuxième vague et reprendre rapidement le cours d’une vie normale, il appartient à chacun de faire preuve de civisme et de responsabilité. Nous avons remporté plusieurs batailles face au virus. Mais la guerre n’est pas encore gagnée. Ne baissons donc pas la garde, ne rendons pas les armes », a indiqué le Premier ministre.

Les populations sont donc conviées à redoubler d’efforts afin de lutter efficacement contre l’ennemi invisible qu’est le coronavirus.

Raïssa Moubecka

Leave a Reply

Your email address will not be published.