« LES PRIMES CONSTITUENT 60% DES RESSOURCES ALLOUÉES AUX STRUCTURES SANITAIRES », DIXIT GUY PATRICK OBIANG

A l’occasion d’une interview effectuée sur les ondes de la radio Urban fm, le ministre de la Santé, Guy Patrick Obiang, a fait cette révélation. Ce qui est anormale, selon lui.

Le ministre de la Santé, présent dans une province du Gabon il y a plusieurs jours, a été choqué d’entendre un médecin dire qu’il utilise la lame Gillette pour couper un cordon ombilical, parce que, soit disant, « il n’a pas de matériel ». Le patron de la Santé au Gabon a été stupéfait. « J’ai répondu à ce dernier, qu’il est criminel et qu’il mérite la prison ».

Pour le ministre de la Santé, les choses doivent changer. « L’argent qui est mis pour les structures sanitaires doit être privilégié pour soigner les populations et non pour les primes », a-t-il affirmé. Avant d’ajouter : « Aujourd’hui Les primes constituent 60% des ressources allouées aux structures sanitaires, alors que se sont les médicaments, les consommables médicaux et tout ce qui est plateaux techniques qui devraient être privilégier ».

Dans cet entretien, le ministre de la Santé est aussi revenu le Plan d’actions prioritaires, présenté la semaine dernière au Premier ministre. « Le plan d’action prioritaire n’est que l’émanation d’un certain nombre de réflexion, qui ont été déjà menés dans le système de santé, mais qu’il fallait sélectionner, il a fallu trier ce qui est essentiel, ce qui pourrait être visible et qui pourrait avoir un fort impact sur la population. Ce plan d’action découle également de la déclaration de politique générale du Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, et du dernier discours du Président de la République, qui a clairement dit : la santé n’est pas un luxe », a déclaré Guy Patrick Obiang sur ce sujet.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.