RIPOSTE CONTRE LA COVID-19 : ATELIER DE MISE À JOUR DES EQUIPES NATIONALES ET DE L’OMS GABON SUR LES DIRECTIVES TECHNIQUES DE L’OMS

Libreville, le 19 Novembre 2020 – A l’initiative de l’OMS GABON, s’est tenu ce mardi 17 Novembre 2020 à l’hôtel Radisson Blue de Libreville dans le strict respect des mesures barrières, un atelier portant sur la mise à jour sur les directives techniques de l’OMS sur la COVID-19. Y-ont pris part, les responsables techniques des piliers de la riposte tant au niveau du gouvernement que de l’OMS.

Depuis l’apparition en Chine du nouveau coronavirus (COVID-19) en décembre 2019, l’Organisation Mondiale de la Santé, conformément à son mandat produit régulièrement des directives, outils et méthodologies sur les différents piliers de la riposte. L’objectif principal de cette rencontre est de « permettre à tous et à toutes d’être au même niveau d’information sur les récents développements techniques et scientifiques sur la gestion de cette crise sanitaire » a indiqué le Représentant de l’OMS GABON Dr Magaran Monzon BAGAYOKO.

Au cours de son exposé introductif axé essentiellement sur l’initiative sur le vaccin contre la COVID-19, appelée COVAX, il a exhorté l’équipe nationale de diligenter l’évaluation de l’état de préparation du pays et développer la feuille de route pour l’introduction du vaccin. COVAX vise à « accélérer la mise au point et la fabrication de vaccins contre la COVID-19 et d’en assurer un accès juste et équitable, comme bien de santé publique mondiale » a-t-il expliqué. 

Avec l’espoir suscité par l’annonce de nouveaux vaccins efficaces à près de 95% contre la COVID-19, le Représentant a tenu à informer l’auditoire que « pour l’heure aucun vaccin n’a été validé par l’OMS » rappelant que l’organisation reste « engagée aujourd’hui comme demain à fournir son soutien indéfectible à la riposte sanitaire et se tient prête à œuvrer de nouveau pour la mobilisation des Partenaires Techniques et Financiers à travers l’initiative COVAX ».

Lors de cette rencontre scientifique, les différents intervenants ont passé en revue les dernières recommandations de l’OMS sur : les tests antigéniques, la réouverture des écoles, le suivi des contacts tracing, la surveillance épidémiologique, la prévention et le contrôle de l’infection chez le personnel de santé, l’enquête anthropologique, la communication de risque et l’engagement communautaire, et sur la plateforme centralisée des achats des partenaires au services des Etats.  

La COVID-19 reste active dans le monde et personne n’est à l’abri. Si la vigilance est donc de mise, il est toutefois nécessaire de mettre en place des protocoles de commun accord et de coordonner les actions. “Nous avons été énormément édifiés sur les dernières directives techniques de l’OMS. Le fait de multiplier ces échanges et de passer en revue les questions qui nous préoccupent permet d’accélérer la qualité de nos actions pour obtenir des résultats plus significatifs et de parer à toutes éventualités ” a affirmé le Professeur Romain TCHOUA, Coordonnateur Technique du COPIL à la fin de l’atelier.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

WhatsApp chat