TRAFIC DE TESTS COVID-19 : TROIS GABONAIS MIS AUX ARRETS

Dans le cadre de l’enquête sur le réseau de trafic des faux tests Covid-19, trois étudiants gabonais ont été interpellés puis mis aux arrêts par la police judiciaire (PJ). Ils devront comparaitre devant le tribunal dans les jours à venir.

Suite à la propagation de la pandémie, la présentation d’un test Covid-19 négatif, est devenue la seule condition de déplacement vers l’intérieur du pays.
Cependant, cette exigence du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (Copil-Coronasvirus) a été contournée par de nombreux compatriotes qui en parallèle ont développé un réseau de trafic et de délivrance de faux tests moyennant les sommes de 20.000 à 10.000 FCFA.

Une situation qui a conduit les autorités concernées à ouvrir une enquête pour débusquer et punir les indélicats. Celle-ci à conduit à l’interpellation de trois étudiants gabonais la vingtaine révolue, nous rapporte le quotidien l’Union dans sa parution du 24 septembre 2020.

Il s’agit entre autre de, Sylvie Guilaine K, Collins K et Yoann Ivan S.I qui seraient dans les geôles de la Police judiciaire après investigation. Cette interpellation surgit suite aux plaintes des usagers ayant choisi cette voie illégale de délivrance des résultats au détriment des centres et des hôpitaux habiletés à effectuer les tests virologiques.

Les regards sont désormais tournés vers la justice gabonaise pour non seulement punir les personnes qui se sont rendus coupables de fabrication et d’usage de faux tests négatifs à la Covid-19.

Raïssa Moubecka

Leave a Reply

Your email address will not be published.

WhatsApp chat