VIOLENCE EN MILIEU SCOLAIRE: QUAND DES ADULTES “IMMATURES” ENCOURAGENT INSIDIEUSEMENT LES DÉRIVES

La vidéo d’une jeune lycéenne en uniforme scolaire, visage ensanglanté fait depuis quelques jours le tour des réseaux sociaux, faisant de la victime la nouvelle risée de la toile.

En début de semaine, une vidéo mettant aux prises deux jeunes lycéennes du lycée dit “Epi de la Fopi” est devenue virale. Et pour cause, cette vidéo montre une bagarre d’une rare violence entre les deux jeunes demoiselles sous les regards et les encouragements de leurs condisciples de classe. Cette rixe qui se solde par un bain de sang a été fortement repartagée par des adultes se disant “immatures” sur la toile.

Comment peut-on comprendre que des adultes censés servir d’exemples puissent tourner en dérision un tel acte? Le phénomène de violence scolaire au Gabon a déjà fait un nombre important de victimes. En janvier 2020, un élève du lycée de la Réussite de Tchibanga perdait la vie suite à une bagarre avec un autre élève. La même année un élève de l’ex lycée d’Etat de l’Estuaire mourrait dans des conditions un peu similaires… Ces deux cas sont loin d’être des cas isolés dans notre pays.

Faut-il rappeler que le Gabon a souscrit aux engagements Internationaux en matière de respect de la vie humaine? A cet égard, toute violence physique, morale, économique et sexuelle est inadmissible.

Face à ces agissements, une question se pose avec acuité, doit-on rire de tout sur internet au motif fallacieux de se ranger sous la cape de l’immaturité ?