VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : PLUS DE 1700 DÉNONCIATIONS EN HUIT MOIS VIA LE 1404

Huit mois après le lancement du numéro vert 1404, mis en place dans le cadre de la stratégie de réduction des inégalités et pour enrayer le phénomène des violences faites aux femmes, ce sont plus de 1700 plaintes qui ont été enregistrées.

Le Gabon à l’instar de la communauté internationale va davantage monter au créneau ce 25 novembre 2021, à l’occasion la Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes. Dans ce combat, le Gabon est sans aucun doute l’un des pays africains qui s’illustre le mieux dans ce domaine.

Le 30 avril dernier, le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Réponds, sur les instructions du président de la République Ali Bongo Ondimba, procédait au lancement du numéro vert 1404. Huit mois après, quels en sont les retours ?

Le service Gabon-Egalité à depuis, reçu 1747 (en date du 10 novembre). Les appels enregistrés ont permis de prendre 68 victimes en charge dans les hôpitaux publics, conduit 277 personnes dans les cellules d’écoute du ministère des Affaires sociales.

Comme le rappelait le Premier ministre lors du lancement de ce call center, l’objectif reste de « Parler et dénoncer, en toute confiance, pour que toutes ces souffrances inhumaines cessent, et elles vont cesser ».

Ce numéro vert n’a été que le prolongement d’une série d’action entreprises pour en venir à bout de ce fléau. Le président de la République qui accorde une place de choix à ce combat dans sa politique sociale déclarait il y’a encore quelques semaines ” Je ne relacherai pas mes efforts tant que la femme ne sera pas réellement l’égale de l’homme”.