Lutte contre les cancers: 6000 participants attendus aux 10 km de Masuku

Les inscriptions de la course dénommée ‘’10 km de Franceville’’ ont débuté le samedi 20 juillet 2019, au quartier Potos de Franceville, dans la capitale provinciale du Haut-Ogooué. Il est attendu près de 6000 participants à cette course internationale, dont les frais d’inscription seront reversés intégralement à la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, en vue de la lutte contre les cancers féminins.

Après le 10 km de Port-Gentil qui s’est tenu il y a plusieurs semaines, voici le 10 km de Franceville. Les coureurs pourront une fois de plus se défouler pour la bonne cause. C’est une course qui sera consacrée à combattre le cancer. L’ensemble des frais d’inscription seront reversés intégralement à la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, en vue de la lutte contre les cancers féminins.

En effet, l’agence de Marketing Sportif Everest Media a consolidé récemment son partenariat avec la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, sur l’ensemble des courses pédestres organisées en terre gabonaise.

Sur le site de la compétition, on apprend que le départ de la course est prévu pour le samedi 28 septembre 2019 à 8h00.
La convocation des participants est prévue à 7h15. Le retrait des dossards se fera à la tribune officielle les jeudi 26 et vendredi 27 septembre 2019, de 9h00 à 18h00.
Cette compétition « sera confiée à René Auguin, l’agent le plus influent de l’athlétisme français. C’est lui qui veille aujourd’hui au succès des plus gros meetings français et marathons du monde entier », peut-on lire sur le site internet de la compétition.

Contrairement aux courses de Libreville et de Port-Gentil ou les pistes sont plates, les athlètes devront arpenter un parcours encore plus relevé, avec de nombreuses collines.

Comme dans le passé, les organisateurs s’attendent à accueillir les internationaux du monde entier notamment les vedettes de l’Afrique de l’Est ayant participé au récent marathon de Port-Gentil.
Les Gabonais se frotteront à n’en point douter, une fois plus, aux coureurs ougandais et kenyans. L’année dernière, c’est l’athlète professionnel ougandais Abdallah Mandé, qui a remporté la compétition, avec un chrono de 29 minutes 13 secondes.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.