spot_img

TERMINAL CAP LOPEZ : AUCUNE POLLUTION MARINE CONSTATEE PAR LES PECHEURS

Les questions liées à l’environnement ont été au centre des débats ces dernières heures au Gabon après la survenue d’un incident au Cap Lopez à 17km de Port Gentil, le 28 avril dernier. La rupture d’un bac de stockage d’hydrocarbure a fait enfler la polémique et fait naitre une hypothétique pollution marine sur les côtes de l’ile Mandji. Une thèse que démentent les pécheurs rencontrés sur le site.

Pour Freddy, Secrétaire Adjoint de la chefferie du Cap Lopez, l’incident n’aurait pas pu impacter les cotes en raison de la situation géographique du site pétrolier. « Les activités de pèches n’ont pas été impacté, et il n’a pas eu de dépôt d’huile au bord de mer » assure-t-il.

Pour lui les propos qui soutiennent la thèse d’une pollution marine sont des « fausses informations. Nous nous vivons sur le terrain et nous voyons ce qui s’est passé et donc je pourrais confirmer que depuis l’incident de la fuite du pétrole brut sur le site de Perenco la mer n’a pas été impacté par la pollution ». Explique Freddy.

Des plusieurs mesures ont été prises pour éviter tout risque de pollutions comme l’explique le directeur général de l’environnement et de ma protection de la nature, Stanislas Stephen Mouba. « Un dispositif complémentaire a été mis en place pour éviter tout risque de propagation. Et un dispositif préventif a été mis sur le milieu marin pour éviter et prévenir tous types de contamination ».

La réaction des autorités gabonaise ne s’est pas faite attendre. Au lendemain de cet incident, une délégation de l’administration publique gabonaise s’est rendue sur le site pour s’enquérir de la situation et agir en conséquence.

sabrina
sabrina
Community manager chez medias241
Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille