spot_img

UN : 20 ÉLUS POINTENT « L’INCOMPÉTENCE ET LE MEPRIS » DE PAULETTE MISSAMBO

La récente sortie médiatique d’une vingtaine d’élus, membres de l’Union nationale (opposition) a mis de l’eau dans le moulin de ceux qui pensent que l’ancien grand parti de l’opposition gabonaise sous André Mba Obame n’est plus que l’ombre de lui-même malgré les postures conquérantes affichées par sa présidente.

Contestée dans ses rangs depuis que son challenger, Paul Marie Gondjout s’est mis en marge des activités du parti après un congrès « rafistolé », Paulette Missambo doit faire face depuis la semaine dernière à un procès en incompétences.

Paulette Missambo, est accusée de pratique « anti-démocratique » par ces élus, qui, dans la lettre 12 juillet, souhaitent attirer l’attention de l’ancienne ministre d’Omar bongo sur « la situation peu enviable que traverse notre parti, la veille des consultations générales »


Pour ces derniers, Paulette MISSAMBO « envoie de mauvais signaux » et fait fonctionner le parti au mépris des textes adoptés. Alors que cette dernière fanfaronne régulièrement sur ses chances a la présidentielle, elle semble plutôt assise sur un château de sable après cette menace de s’effondrer avec la dissidence soupçonnée de la frange du parti restée fidèle à Zachary Myboto et dont à son gendre Vincent Gondjout.

Pourtant conseillée par l’Enarque, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Paulette Missambo accumule les frustrations et les bourdes. « Nous observons en le regrettant que Madame la Présidente, vive au rythme des décisions anti-statutaires. De pratiques et démarches antidémocratiques. (…) Au mépris des textes adoptés à l’issue du deuxième congrès ordinaire»

Le collectif des élus reproche aussi à la Présidente de l’Union nationale une posture dictatoriale du fait de son refus d’ouvrir la discussion sur les problèmes du parti.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille