VIOLENCE SUR MINEUR : L’INSTIGATEUR DE LA VIDÉO GARDE À VUE, LA MÈRE REMISE EN LIBERTÉ

A la suite du coup de filet réalisé par la police nationale sur les enfants impliqués dans la vidéo virale montrant la raclée sur un mineur de 3 ans, le commandant Alain Koumba Mouguengui, commissaire du littoral, a livré les premières détails de ce scandale ce 17 juin 2020. Son bourreau a environ 9 ans et l’adolescent qui a partagé la vidéo a 16 ans. Tous sont issus de la même mère. Cette dernière a été relaxée.

Le ministre de l’Intérieur Lambert Noël Matha a instruit les autorités policières en charge de ce dossier notamment la police des mœurs à rechercher et à procéder à l’interpellation des acteurs de cette scène terrifiante. Dans une déclaration faite à la presse, le commandant Alain Koumba Mouguengui, commissaire du littoral, a regretté le supplice fait sur un enfant de 3 ans sans défense. « Il s’agit 3 enfants issus d’une même mère. Le premier âgé bientôt de 16 ans, instigateur et auteur de la vidéo. La mère a été auditionnée dès le 16 juin 2020 par les services compétents de la police en charge des mineurs. Le juge des mineurs ayant ordonné la relaxe de la mère, l’adolescent de 16 ans a été pour sa part gardé à vue pour complément d’enquête ».

Il a expliqué que la police nationale et la population gabonaise ont découvert avec stupeur sur les réseaux sociaux les images effroyables d’un enfant de 3 ans « subissant une agression physique d’un autre enfant âgé lui d’environ 9 ans, sous les directives et les encouragements d’un tiers qui s’est fait le plaisir d’immortaliser au moyen d’une vidéo cette scène horrible ». Le ministre de l’Intérieur rappelle que les auteurs tels actes seront soumis quel que soit leurs âges aux affres et à la rigueur de la loi, a-t-il conclu.

Pamphil EBO

Livraison
Urban FM