FERMETURE D’UN SITE CLANDESTIN D’INCINÉRATION DE DÉCHETS MÉDICAUX

L’élimination des déchets médicaux représente à la fois un problème sanitaire et une préoccupation environnementale. Non encadrée, cette opération représente un danger pour les populations. C’est pourquoi le ministère L’Environnement, a procédé ce week-end à la fermeture d’un site non agréé d’incinération de déchets médicaux, situé près de la décharge de Mindoubé. 


Selon le communiqué du ministère, « Cette opération s’inscrit dans le cadre de la volonté du ministre Prof. Lee White de veiller à la préservation et à la sauvegarde du milieu naturel. »


C’est une délégation conduite par Stanislas Stephen Mouba, le directeur général de l’Environnement et de la Protection de la Nature (DGEPN) qui a constaté « la non-conformité du site, sur lequel étaient stockés et incinérés des déchets d’activités de soins à risque infectieux en violation des dispositions y relatives. » L’opérateur économique dont le nom n’a pas été donné s’était illégalement installé depuis deux mois à Mindoubé.

Vue des déchets médicaux



«Dès aujourd’hui avec l’opérateur et à sa charge, nous allons identifier une entreprise autorisée à traiter les déchets médicaux et transférés les déchets retrouvés vers cette dernière, afin de garantir la sécurité des populations environnantes, inventorier toutes les structures hospitalières en contrat avec cet opérateur, en vue de la suspension de ceux-ci. Nous allons identifier et évaluer les impacts liés à cette activité et veiller à ce que les dommages qui pourraient être causés ne s’étendent pas plus », a indiqué le DGEPN, M. Stanislas Stephen Mouba. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.