GABON / SOCIETE: C’est parti pour ‘’Assainissement 2019”.

C’est dans le deuxième arrondissement de la commune de Libreville au lieu-dit Vallée Sainte-Marie que le projet “Assainissement 2019”, a commencé à prendre forme ce 1 août 2019, comme initialement annoncé. Cette initiative du ministère des Travaux publics vise à contrer les inondations que les populations vivent pendant la saison des pluies.

Curage des caniveaux et assainissement des communes d’Owendo, de Libreville et d’Akanda, sont là les objectifs du projet “Assainissement 2019”, lancé ce jour à Libreville en présence du ministre des Travaux publics Arnaud Calixte Engandji. “Nous nous sommes dits qu’il était peut-être important qu’à chaque fois que nous entrons dans la phase de la saison sèche, d’anticiper sur la saison des pluies en faisant une grosse campagne de curage des caniveaux”, déclare le responsable des Travaux publics.

Sur le site de la Vallée Sainte-Marie où le projet a démarré, on pouvait voir du matériel et des engins prêts à dégager le bassin bouché par des bouteilles plastiques et d’autres objets souvent jetés par des riverains.

Une situation inquiétante qui nécessite l’appui des pouvoirs publics qui ne ménageront aucun effort pour mener à bien cette campagne. “La campagne qui commence aujourd’hui concerne 45 kilomètres de linéaire. L’idée c’est de dire qu’au moment où les pluies reviennent, que nous ayons déjà dégagé le maximum de déchets qui obstruent les caniveaux et les lits de rivières”, déclare le ministre Engandji pour qui “cette action consiste à minimiser les inondations auxquelles font face les populations”.

Les coins et recoins de la capitale et des deux autres communes recevront bientôt la visite des agents des Travaux publics, de la mairie, et des ONG, tous de manière bénévole qui se sont joints à la cause. Une cause qui se veut pérenne selon le ministère organisateur. “Cette initiative à mon avis doit perdurer. C’est d’ailleurs pourquoi on parle d’Assainissement 2019. Il y aura pour 2020, 2021 et ainsi de suite. L’idée, c’est de pouvoir faire face à ces inondations qui ont déjà causé assez de dégâts pendant la période de septembre à décembre”.

Après cette phase de curage, se pointera la phase de sensibilisation des populations et des ONG impliquées dans les arrondissements pour qu’elles soient le relais du ministère afin d’orienter les usagers qui utiliseront ces endroits qui seront nettoyés et curés.

Pierre Rolland

Leave a Reply

Your email address will not be published.