spot_img

Fegafoot : Pierre Alain Mounguengui de retour sur scène

Après avoir passé 6 mois en détention préventive, l’actuel président de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) a été aperçu au Qatar lors du match d’ouverture de la Coupe du monde, avant de présider samedi dernier l’assemblée générale ordinaire de la Fédération, un retour sobre aux affaires, pour celui qui n’est accusé que de complicité passive dans une sombre affaire d’abus.

Sa présence au Qatar avait poussé le panafricain Jeune Afrique à le qualifier d’encombrant. Un article à charge qui n’a pas eu grand écho et n’a pas perturbé le séjour du président de la Fegafoot. Pourtant cet article de Jeune Afrique trahi mal l’acharnement dont est victime Pierre Alain Mounguengui de la part d’un certain establishment librevillois.

Alors qu’il est accusé d’avoir prétendument dissimulé des abus sexuels sur mineurs aux autorités compétentes, ce dernier est traité par une certaine presse comme le pire criminel que compte le Gabon. Foulant au pied la présomption d’innocence ou les statuts qui régissent la Fegafoot, certains ont même réclamé sa tête alors qu’il était en détention préventive.

Un acharnement qu’on voit rarement dans le cadre de nombreux scandales plus évidents qui émaillent régulière l’actualité socio-politique Gabonaise. Pierre Alain Mounguengui a peut-être manqué à certaines obligations morales, et cela reste encore à prouver, mais mérite-t-il cette vendetta ?

Pour rappel dans cette affaire d’abus, plusieurs dirigeants sportifs sont toujours derrière les barreaux. L’enquête en cours souffriraient selon des sources bien introduites de témoignages des victimes présumées.

Caistab
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille