spot_img

«Il faut mettre fin à l’amateurisme et relancer le football gabonais!» : D. Minlama

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)-Dans un post publié sur sa page facebook, ce 24 Septembre 2018, Dieudonné Minlama Mintogo, invite les autorités à « mettre fin à l’amateurisme et relancer le football gabonais! ».

L’ancien candidat à la dernière élection présidentielle fait remarquer que, « le feuilleton funeste concernant  la nomination précipitée et sans accord préalable, de l’ancien international Pierre Aubame «Yaya» à la tête des Panthères du Gabon »  a « désolé, mis en colère et provoqué une désillusion » dans l’opinion publique.

« Au delà des sentiments, des ressentiments, des accusations, des tentatives des explications et des polémiques de tous ordres, une chose me parait claire : cette mini-crise a le mérite de mettre à nue les lacunes et les insuffisances de ceux qui ont la charge de gérer le sport en général  et le football en particulier  dans notre pays », lance-t-il.

Estimant que, panser le mal ne le soigne pas finalement, l’ancien candidat de l’interposition  rappelle que, « cette mini-crise nous rappelle aussi que la seule confirmation de Daniel Cousin comme sélectionneur est très loin de constituer une solution à la grande crise dans laquelle baigne notre football depuis plusieurs années ».

Pour lui, « refuser de tenir compte des critiques de Pierre Emerick Aubameyang et, vouloir en faire un non-évènement, parait tout aussi, à mes yeux, contre-productif, irresponsable  et puéril ». Loin de vouloir susciter un débat à désigner un « quelconque » responsable, Minlama précise qu’ «il ne s’agit pas ici de diviser, ni d’exclure ou encore moins de tenter d’isoler les uns ou les autres  mais d’unir toutes les forces pour avancer ».

Bien que reconnaissant le talent de Daniel Cousin, il estime tout de même que, « La crise est là. Elle est mure, large  et profonde. Il faut y faire face avec courage, détermination  et honnêteté ».

Aussi, au delà des urgences du moment,  il appelle les plus hautes autorités de la République, « à se saisir désormais de ce dossier ». Pour avoir organisé deux fois la Coupe d’Afrique des Nations de Football Seniors et Une des moins de 17 ans et injecté d’énormes sommes d’argent (compté aux milliards), Minlama qualifie de « broutilles, la récolte de ces dernières années »   et appelle à une « révolte obligatoire et républicaine! »

« La crise est mure. On ne peut plus se contenter de plâtrer », déclare-t-il

A y regarder de près, le post sur facebook de Dieudonné Minlama Mintogo apparait comme « un rappel patriotique à repenser le modèle de l’équipe nationale de Football du pays ». Car, les maux qui « embrouillent » les Panthères du Gabon sont profond et ne sauraient se résoudre par le simple limogeage d’un entraîneur ou la nomination d’un autre.

«De l’importance  du football  dans la construction et raffermissement de l’unité, et compte tenue  de l’influence sans cesse grandissant  du sport dans la diplomatie mondiale;  aucun leader , aucun dirigeant , aucun gabonais ne doit  rester insensible devant l’agonie de notre football », conclu-t-il.                                     .

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille