spot_img

Pour le Mali, la France est devenue «  une junte au service de l’obscurantisme »

Le colonel Abdoulaye Maïga, Premier ministre par intérim du Mali, n’a pas pris de gants pour s’en prendre aux autorités françaises qu’il avait auparavant dissocier du peuple français.

Après avoir adressé des critiques à plusieurs dirigeants, notamment au secrétaire général de l’ONU a qui il a rappelé qu’il n’était pas un chef d’Etat, Abdoulaye Maiga s’en est aussi pris aux présidents de la Côte d’Ivoire et du Niger.

Depuis plusieurs semaines, les autorités maliennes affirment détenir des preuves que la France soutien et arme les terroristes dans le Sahel. Une réunion urgente du Conseil de sécurité avait été souhaitée par le Mali, en vain.

Les relations entre la France et le Mali au largement été détérioré après le passage de Le Drian aux affaires étrangère et  Florence Parly à La Défense. Ces deux ministres sont d’ailleurs de «  pire tandem » pour la France en Afrique.

Le colonel Abdoulaye Maïga a accusé la France de « pratique néocoloniale, condescendante, paternaliste et revancharde », tout en saluant la diversification des partenaires internationaux de son pays.

Ce discours a été salué par une très large majorité de l’opinion publique malienne et africaine. Un discours qui semble répondre aux prises de parole professorales et paternalistes auxquelles les autorités françaises ont habitué les Africains.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille