spot_img

10 KM de POG: C’est Kortek chez les Hommes et Kipkirui chez les Femmes.

PORT-GENTIL, GABON (medias241.com)-Comme l’édition dernière, la deuxième édition du 10 KM de Port-Gentil a tenu toute ses promesses, avec la participation des coureurs amateurs et professionnels hommes et dames, ce 24 juin  dans la capitale économique du Gabon. Les rues de Port-Gentil ont vibrées au rythme des crépitements des pieds des marathoniens allant de moins de 20ans à plus de 50ans.

Avec un temps de 28’03, l’Ougandais Kortek Maxwell remporte l’épreuve chez les Hommes. Le podium a été complété par un l’Ethiopien Belihu Andamlak et le Kenyan Korio Alex, avec des temps respectifs de 28’15 et 28’20.

«Premièrement je tiens à dire que la course était très bien organisée. J’aurais aimé courir et battre mon record personnel mais c’était très disputé. Les conditions météorologiques n’ont pas aussi jouées à ma faveur. Mais oui, je suis satisfait», a déclaré Kortek Maxwell, le vainqueur chez les Hommes.

Le Premier Gabonais chez l’élite, Mouele Kodo Djessy est arrivé en huitième position, avec un temps de 32mn09s. Il accuse le manque de préparation.

«Je lance un appel vers nos autorités, qu’elles nous soutiennent car nous aussi nous voulons faire comme les autres. Nous ne somme pas satisfaits de voir les étrangers venir gagner des trophées chez nous, alors que c’est nous-mêmes qui les organisons.  Tout de même, nous sommes satisfaits de notre course», a indiqué Mouele Kodo Djessy, le premier gabonais chez les Hommes.

Notons que, bien qu’arrivé premier de la course, Kortek Maxwell n’a pas battu le record de Korio Alex, arrivé lui troisième ce dimanche. L’année dernière, le chrono record du 1O KM de Port-Gentil était de 27’48.

Chez les dames, le Kenya était également à l’honneur avec la victoire de Kipkirui Caroline en 31’24. Elle bat également le record 2017 qui était jusque-là détenu par la Kényane Chepngetich Ruth, soit 31’26. Sa compatriote, Tuei Chebet s’est adjugée la deuxième marche du podium (31’46), tandis que la troisième place a été conquise par l’Ougandaise, Chelangat Mercyline, en 32’30. Avec un temps de 45’59, la première gabonaise, Nynze, s’est classée 124e.

«Je suis contente d’avoir été invitée. Et satisfait de ma course du jour, surtout que j’ai battu le record de l’année dernière. J’espère revenir prochainement. », a répondu de Kipkirui Caroline, première chez les Dames.

L’évènement été rehaussé par la présence du chef de l’Etat, visiblement ravi de l’engouement autour de cette course. Et qui n’a pas manqué répondre sur la préoccupation des athlètes qui, chaque année reviennent sur les conditions d’encadrement et de préparation.

«Le message est clair, nous voulons faire du Gabon une nation sportive. Maintenant. Il faut simplement que les uns et les autres s’y mettent et que ceux qui ne remplissent pas les conditions des cahiers de charge, libère la place aux autres. C’est clair.», a déclaré Ali Bongo, par ailleurs satisfait du retour d’une compétition de cette envergure dans la capitale économique. Avant d’ajouter, «Il faut quand même se poser des questions. Vous êtes à la tête d’un certain nombre de fédération, pendant des décennies il n’y a pas de résultats et vous rester toujours là, ca montre bien qu’il y a un problème. Aujourd’hui, je veux m’attacher aux choses concrètes au profit des gabonais : le sport pour tous! Nous avons des compétiteurs, donc il nous faut des médailles. C’est comme ca qu’on va   nous prendre au sérieux. Les autres le font, y’a pas de raisons que nous ne puissions pas le faire.», a affirmé le président de la République.

Certifié par l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF), le 10 km de Port-Gentil 2018 a réuni 7140 coureurs. «La course a été un véritable succès. Et cette réussite nous conforte dans notre ambition de faire du Gabon la deuxième destination africaine sur cette distance, après le Nigeria», a lancé un membre du comité d’organisation. Rendez-vous a été pris pour la prochaine édition.

 

 

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille