spot_img

10ème Sommet des BRICS : Ali Bongo plaide pour la zone de libre-échange continentale africaine

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)-En sa qualité de président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), Ali Bongo Ondimba, a, lors du 10ème Sommet des BRICS, invité cet ensemble de pays émergents à soutenir le développement sur le continent africain

Participant aux travaux du ‘’BRICS-leaders Africa Dialogue Forum Retreat’’ organisés en marge du Sommet des BRICS, le président gabonais a saisi cette occasion pour présenter le vaste marché que représente notre sous-région.

« Le 21 mars dernier à Kigali, au Rwanda, les pays africains se sont résolument engagés dans la création d’une zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Ce vaste marché unique, le troisième derrière ceux de la Chine et de l’Inde, est une opportunité à saisir par les BRICS. En vous positionnant comme partenaires stratégiques, vous tirerez le meilleur parti de ce vaste espace économique et commercial », a déclaré le chef de l’Etat du Gabon.

Placé sous le thème « Les BRICS en Afrique : collaboration pour une croissance inclusive et une prospérité partagée dans la 4ème révolution industrielle », ce sommet qui a vu la participation de plusieurs dirigeants et leaders de ces cinq puissances émergentes (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) et d’Afrique, a été un cadre privilégié d’échanges sur les opportunités économiques que présentent les différentes parties dans le domaine des nouvelles technologies.

Lors de ce sommet, les dirigeants des cinq puissances, le russe Vladimir Poutine, le chinois Xi Jinping, le brésilien Michel Temer, le sud-africain Cyril Ramaphosa et le premier ministre indien Narendra Modi ont mit à profit ces deux jours pour débattre de la « Collaboration en vue d’une croissance inclusive et d’une prospérité partagée ».

Les bénéfices de l’Afrique

Le continent africain profite déjà de nombreux investissements de la Chine. Preuve de l’intérêt de Pékin pour le continent, la série de visites qu’a effectuées, il y a quelques jours le président chinois, Xi Jinping au Sénégal et au Rwanda. Le Rwanda qui a d’ailleurs accueilli juste après, le premier ministre indien, Narendra Modi, à Kigali. Avec à la clé de nombreux contrats.

Saluant l’engagement des BRICS à travers l’ouverture du Centre régional pour l’Afrique de la nouvelle Banque de développement des BRICS, le chef de l’Etat gabonais a également souligné la nécessité de consolider les partenariats entre les pays membres des BRICS et les Etats de la CEEAC.

En 2013, les BRICS ont mit en place plusieurs mécanismes à la suite du 5ème sommet des BRICS , placé sous le thème « BRICS et Afrique : un partenariat pour le développement, l’intégration et l’industrialisation ». Le but était alors, et est encore aujourd’hui, de développer les échanges économiques et financiers, répondre aux enjeux climatiques, de pauvreté, d’éducation et d’émancipation de la femme.

L’enjeu premier de ce sommet, lancé en 2009, vise à renforcer les échanges économiques et commerciaux entre les cinq puissances qui occupent une place de plus en plus importante au sein de l’économie mondiale. Rassemblant plus de 40% de la population mondiale, les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) ont aussi pour ambition d’essayer de contrer la domination économique des puissances occidentales, en particulier des Etats-Unis de Donald Trump.

 

 

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille