spot_img

Airaines honore le Gabon et le capitaine N’Tchoréré

La ville française d’Airaines a célébré le capitaine N’Tchoréré, le 2 juin 2019, à l’occasion du 79ème anniversaire des combats de la Somme avec une délégation gabonaise.

La municipalité d’Airaines (Somme) en partenariat avec l’association « Les Amis de l’Histoire d’Airaines et du 53ème RICMS », présidée par François Rouillard, ont organisé les cérémonies du souvenir des combats de la Somme, dimanche 2 juin 2019.

Le capitaine N’Tchoréré avait eu pour mission de défendre la ville d’Airaines, contre les attaques des forces allemandes.

L’événement s’est déroulé en présence des personnalités de l’ambassade et du consulat général du Gabon, des membres de plusieurs associations patriotiques, des sapeurs-pompiers, de la gendarmerie, des élus locaus, afin de commémorer les combats de la Somme qui avaient sévi les 5,6 et 7 juin 1940.

Le cortège s’est ensuite rendu au cimetière militaire de Condé-Folie pour plusieurs dépôts de gerbes, puis à la stèle du 53ème RICMS et au monument du Capitaine N’Tchoréré.
« Monsieur l’ambassadeur, vous avez souhaité qu’Airaines devienne une ville de pèlerinage, vous pouvez compter sur mon engagement, pour renforcer nos liens, mon désir et ma détermination restent le meilleur ! Le 8 juin 1940, Airaines est détruit à 80 %. Airaines et le capitaine N’Tchoréré sont rentrés dans l’histoire ! N’oublions jamais que ces hommes ont donné leur vie pour que nous puissions vivre en paix », a déclaré Albert Noblesse, le maire d’Airaines.

Pour sa part, Flavien Enongoué, l’ambassadeur du Gabon en France, a reconnu que le capitaine N’Tchoréré est un héros qu’il faut continuer à célébrer en France. « En ce jour de commémoration, nous sommes tous des enfants de la France et du Gabon. L’an prochain pour le 80e anniversaire vous aurez toujours notre présence, en 2020, il y a des choses qui vont se réaliser. Il y a ceux qui nous ont précédés. Parmi ces semences, il y a le capitaine N’Tchoréré ».

Au terme de la cérémonie l’hymne gabonais a été repris par la fanfare avant quelques notes de la Marseillaise.

N’Tchoréré est mort le 7 juin 1940 à Airaines (France). C’était un officier français du Gabon ayant servi dans l’armée française lors des deux guerres mondiales.

Pendant la bataille de France, son unité est encerclée dans Airaines. Il résiste avec la compagnie qu’il dirige à plusieurs attaques allemandes. Après plusieurs jours de combat, il se rend.

« Alors que les soldats allemands séparent les prisonniers blancs des noirs, considérés par les nazis comme des « sous-hommes », il s’insurge et meurt exécuté sur place d’une balle dans la tête. Après sa mort, « il devient un symbole du sacrifice des troupes africaines au service de la France ».

Pamphil EBO

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille