spot_img

Discours à la Nation: Ali Bongo attaque les « syndicalistes »

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)-Dans son discours prononcé à la veille de la fête de l’indépendance diffusé jeudi à 20h sur Gabon télévision, Ali Bongo Ondimba n’a pas ménagé les syndicalistes. Le Chef de l’Etat, dans un ton ferme met en cause les rendements de  l’administration publique vis-à-vis des usagers.

«Depuis, y a-t-il eu amélioration de la qualité du service au public alors que les agents de l’Etat ont été fortement augmentés ? Hélas, chacun peut constater que non. Prenons le cas des médecins fonctionnaires. Pourquoi font-ils grève ? Pour l’amélioration du service au sein de l’hôpital ? Pour une meilleure prise en charge des patients ? Est-ce pour les Gabonais qu’ils bloquent le fonctionnement de l’hôpital ou pour leurs intérêts ? Est-ce pour les gabonais que certains médecins détournent le matériel et les médicaments pour les revendre au prix fort dans les cliniques privées ? Et pourtant on n’a jamais construit autant d’hôpitaux de dernière génération que depuis 2009. Et en ce qui concerne certains de nos magistrats, observe-t-on une plus grande célérité dans le traitement des dossiers des justiciables depuis qu’eux aussi ont bénéficié d’une revalorisation salariale ? Ne nous voilons pas la face. Chacun, en réalité, connait la réponse. Ceux qui se posent aujourd’hui en victime ou, mieux, en défenseurs du service public en sont en réalité les bourreaux. Ceux-là voudraient que rien ne change car, pensent-ils, il n’en va pas de leurs intérêts. Mais l’intérêt général, l’intérêt des Gabonaises et des Gabonais, s’en soucient-ils ? Ici aussi, chacun connaît la réponse. Les Gabonais doivent se lever contre cela, contre ses réflexes corporatistes qui les privent d’une vie quotidienne normale et d’un meilleur avenir», a ironisé le Chef de l’Etat gabonais.

Indiquant que, «le plan d’optimisation des finances publiques est nécessaire, voire indispensable» pour le pays, le président gabonais, tout en qualifiant de «professionnels de la contestation» les syndicalistes qui s’opposent aux mesures d’austérités prises par le gouvernement, affirme «Nous irons jusqu’au bout de notre réforme, quand bien même une infime minorité tente d’en perturber la mise en œuvre».

Invitant tout le monde à rejoindre «le camp de la réforme, son camp!»,  ABO invite également à ne pas écouter «les faux-prophètes, ceux qui s’opposent pour s’opposer sans jamais rien proposer».

«Ne suivez pas le chemin qu’il vous indique et qui ne mène qu’à une impasse. A ces pessimistes professionnels j’opposerais toujours l’optimisme de la volonté. Cette inclinaison des vrais amoureux de la patrie à voir dans le triomphe des difficultés du moment l’occasion de prouver l’attachement éternel d’un peuple à sa patrie», a dit le président gabonais Ali Bongo Ondimba.

 

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille