spot_img

ECONOMIE : LA CRISE DU KAZAKHSTAN OFFRE UNE BOUFFÉE D’OXYGÈNE AUX COURS DU PÉTROLE

La crise du Kazakhstan, pays membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), profite aux prix du pétrole. En moins d’une semaine, les cours de cette matière première ont grimpé d’environ 5%, plafonnant le Brent à la barre des 82 dollars le baril.

Plus grand producteur de pétrole d’Asie-centrale, le Kazakhstan est confronté à une crise politico-social aux revers économiques internationaux. Dans le pays, les manifestations qui ont viré aux émeutes contre le régime en place pourraient perturber l’équilibre de la position stratégique de ce pays au sein du marché.

Avec ses 12èmes réserves prouvées de brut au monde, le Kazakhstan est en effet le deuxième producteur de pétrole des pays partenaires de l’Opep au sein de l’Opep+, derrière la Russie. Du haut de ses 1,8 millions de bariles par jour en 2020, l’or noir representait la même année, 21% du PIB Kazakh selon la Banque mondiale.

D’après les analystes, « les émeutes représentent clairement un risque pour l’approvisionnement du marché mondial de brut ».Ce qui se présente comme une aubaine pour de nombreux pays membres de l’Opep tel que le Gabon.

En effet, grâce à ce dysfonctionnement attendu du processus d’approvisionnement, les cours du Brent, le pétrole brut commercialisé par le Gabon a connu une légère remontée à 82 dollars le baril contre environ 79 dollars il y a trois mois.

Ces fluctuations sont toutefois volatiles, alors qu’au gré de cette situation de crise, le Brent affiche ce lundi 10 janvier, une baisse de 0,18 dollars.

SL

sabrina
sabrina
Community manager chez medias241
Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille