spot_img

Économie : la vie pourrait être plus chère entre avril et octobre 2023 selon la BEAC

Selon les prévisions de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), un pic d’inflation allant de 5,5 à 6,3% est envisagé d’avril à octobre 2023.

Alors que  le monde est secoué par une inflation et le Gabon pas en reste, les prévisions de la BEAC n’augurent pas d’un bon présage. Dans son bulletin publié le 12 janvier 2020, la BEAC indique que l’inflation entamée au troisième trimestre 2022 va continuer à grimper au deuxième trimestre 2023 pour se hisser dans deux mois à 5,5% en moyenne annuelle, voire 6,3% en glissement annuel, contre respectivement 1,7% et 2,6% un an plus tôt.

Cette inflation tire ses sources sur le plan externe, du conflit Ukrainien et sur le plan interne, des aléas climatiques observés au Gabon, au Cameroun, au Tchad, RCA et Guinée Equatoriale.

Cette publication intervient alors que le Gabon lançait le 1er octobre dernier, une mercuriale suite à la flambée des prix. Si les prévisions de la BEAC venaient à se concrétiser, cela remettrait en cause le bon suivi de cette mercuriale.

Alice ZANG

Alice Zang
Alice Zanghttps://medias241.com/
Journaliste et intervieweuse politique - société
Caistab
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille