spot_img

Elections 2018 : Le développement de la Mvoung comme leitmotiv pour Nelson Messone

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)- Pour ces dernières 48 heures de la campagne électorale pour l’élection législative, Noël Nelson Messone, le candidat au 2e siège rive gauche canton Dzoue (OVAN) a choisi d’aller au contact de ses compatriotes en animant des causeries de proximité et en fessant du porte-à-porte.

Partout où il est passé, le candidat a fait passer le message de la « continuité du développement de la contrée».

« Nous voulons œuvrer à développer le pays. Pour une localité comme la Mvoung qui a commencée à voir certaines réalisations concrètes, nous allons vers nos frères et sœurs pour solliciter humblement leur vote et, assurer ainsi la continuité du développement déjà enclenché par le Président de la République que ce soit dans les projets infrastructures, énergétiques et autres programmes sociaux qui améliorent notre quotidien. », a-t-il déclaré.

Du regroupement des villages Ngokoela (ngoréki, kombani et élatebakota) à Bissoe, en passant par Mintome, Agnang, Akana, ou encore à Afoumadzo, Noël Nelson Messone a appelé les uns et les autres à avoir comme leitmotiv : LE DEVELOPPEMENT DE LA MVOUNG AU-DELA DE L’APPARTENANCE POLITIQUE. Rappelant au passage que, le parti de masse est seul à garantir cet essor.

 

 

 

 

Réceptive à ce message, Mme Yabouya Flavienne, une riveraine pense que « la proximité du candidat fait montre depuis plusieurs années et témoigne qu’il est l’homme de la situation. Celui qui pourra donner de la voix non seulement à l’assemblée nationale mais aussi auprès du président pour plaider pour notre localité». Idem pour Mme Kapitaine Rose qui a appelée à ne pas confondre le bulletin de vote du candidat du parti démocratique gabonais à un autre. « Chers frères et sœurs, ne nous trompons pas de ticket. La seule personnalité qui vaille c’est notre fils, notre frère, notre père,  Noël Nelson Messone », a-t-elle lancée.

Depuis la fin du processus électoral d’août 2016 marqué par la «victoire» d’Ali Bongo dans la province de l’Ogooué-Ivindo (avec 12.000 voix contre 7000 à Jean Ping), les cadres de cette province sont abondamment appelés à des fonctions importantes au détriment des cadres et hauts fonctionnaires de bien d’autres localités du Gabon.

Plébisciter le candidat du PDG, pour Francis Amvame, suppléant du candidat Messone, c’est assurer l’autre enjeu de ces élections: la catapulte des cadres du département.

« Depuis longtemps nous avons réclamé que les fils de l’Ogooué-Ivindo occupent aussi la tête des institutions de la République. Aujourd’hui nous avons notre fils à la tête d’un ministère en tant que Ministre plein. Nous devons donc continuer à confirmer cette confiance que la plus haute autorité du pays nous témoigne pour que les nôtres soient à des postes de responsabilité dans l’administration gabonaise.»

Le candidat Noël Nelson Messone a rappelé qu’il était au fait des difficultés de la localité. Bien que quelques travaux soient effectués, il est indispensable que le gros oeuvre soit accompli. Cela ne pourra s’accomplir que s’il dispose d’un cadre propice pour le faire : l’ASSEMBLEE NATIONALE.

Pour rimer avec ce discours des actes et non des paroles, il a indiqué qu’il ne venait pas avec de l’argent, mais avec un projet : Le développement durable du département de la Mvoung.

Les élections législatives et locales de 2018 auront lieu les 6 (1er tour) et 27 octobre (2nd tour) afin d’élire les 143 membres de l’Assemblée nationale et l’ensemble des conseillers départementaux et locaux du pays.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille