spot_img

Etat de santé d’Ali Bongo : Mavioga appelle au « respect de la dignité et de nos valeurs ».

LIBREVILLE GABON (médias241.com) – Marquée par l’actualité nationale dominante sur l’état de santé du Président de la République, Ali Bongo Ondimba hospitalisé à Ryad en Arabie saoudite et les élections jumelées des   législatives et locales de ce mois d’Octobre 2018, le secrétaire exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC), Guy Christian Mavioga a invité, ce 31 Octobre 2018, à Libreville, les partis politiques de la majorité et ceux aux affaires, de signer la Charte de la nouvelle convention politique de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence du Gabon, au cours d’une conférence de presse.

« Les élections terminées, nous devons avoir une lisibilité et une visibilité bien claires, pour que l’on sache qui est opposant dans notre pays ou pas. C’est pourquoi, le BDC par ma voix, invite tous les 50 partis politiques qui gravitent autour de la Présidence de la République et ceux qui sont aux affaires, de signer la Charte de la majorité républicaine  et sociale pour l’émergence dans une nouvelle convention politique, pour une nouvelle alliance formelle pour l’émergence du Gabon », a-t-il déclaré.

Concernant l’hospitalisation du Président gabonais, le BDC a fustigé le mauvais comportement de certains gabonais qui « semblent » se réjouir de la situation actuelle d’Ali Bongo Ondimba. Pour lui, ce comportement prouve à suffisance le manque d’humanisme de certains « compatriotes ».

Tout en rappelant que, « le Président de la République est avant tout un être humain » et que, comme toute autre personne, « il peut tomber malade », Guy Christian Mavioga fait savoir que, «l’homme le plus pitoyable devient celui qui se réjouit du malheur d’autrui ».  

« Ce comportement des gabonais à l’égard du Président, Ali Bongo Ondimba reste la preuve manifeste de nos échecs dans nos politiques publiques, en matière d’éducation populaire et de civisme », a-t-il poursuivi.

«Mon frère et ma sœur, ne vous réjouissez pas de la chute de ton prochain, fût-il ennemi que votre cœur ne soit pas dans l’allégresse quand il chancelle! C’est un conseil tiré du livre des Proverbes 24 ; 17. Nous devons veiller et prier pour la nation, pour les gabonais et chasser au loin ce qui ne consolide pas une bonne marche vers le véritable », a conclu le secrétaire exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC), Guy Christian Mavioga.

Par ailleurs, le secrétaire exécutif du BDC a félicité tous les nouveaux députés élus à ces législatives et locales qui n’ont pas permis malheureusement au Bloc démocratique chrétien (BDC), d’être à l’Assemblée nationale (AN), « pour proposer la révision de la constitution gabonaise, aux fins d’annuler le poste de Vice-Président de la République, de réduire les institutions, de revisiter les conditions d’éligibilité, au poste de Président de la République et bien d’autres ».

Le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, est hospitalisé depuis mercredi dans un hôpital de Riyad, en Arabie saoudite, après un « malaise », a indiqué dimanche 28 octobre la présidence du Gabon.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille