spot_img

France: Ousmane SOW célébré par la Mairie de Paris.

20 mars 1999 – 20 mars 2019, 20 ans après sa première exposition époustouflante dans la capitale française, le sculpteur sénégalais Ousmane SOW est à l’honneur à la mairie de Paris. Une de ses 75 œuvres y est exposée pour célébrer « l’Auguste Rodin du Sénégal ».

 200.000 Euros, environ 130 millions de FCFA, c’est le montant du « couple de lutteurs » et de son installation à la place de Valois, dans le Ier arrondissement de Paris. Pour Christophe Girard, adjoint à la Mairie pour la Culture, cette sculpture en bronze, issue de la série Noubas, peuple du Soudan du Sud, replace l’Afrique au cœur de l’Europe:« Il s’agit de permettre à cet artiste du majestueux d’être présent à Paris (…) où l’on voit bien que nos valeurs vacillent. »

Le choix d’exposer cette sculpture et pas une autre œuvre de l’artiste s’est fait après un vote des parisiens. Une façon également de magnifier le combat de l’homme au quotidien durant son existence. Mort en 2016, à 81 ans, « l’Auguste Robin sénégalais » reste encore bien présent dans la tête de ceux qui, pendant 3 mois, ont pu admirer les 75 sculptures de l’artiste exposées sur le pont des Arts. 

Pionnier de l’art contemporain africain, l’homme a été le tout premier artiste noir à avoir intégré l’Académie des beaux-arts de Paris.Apparu en 1984, le couple de lutteurs musclés a suscité un choc pour oser briser l’interdit de la représentation du corps dans le monde islamique. Et à l’occasion de la Journée mondiale de la Francophonie, il représente l’immense héritage laissé par le sculpteur des géants.

Pierre Rolland

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille