spot_img

Gabon : Des voix s’élèvent contre le nouveau découpage électoral

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)- A l’origine de cette polémique, la répartition inégale des sénateurs par provinces. L’opposition y voit d’ailleurs de graves incohérences du fait que certaines provinces auront plus de sénateurs que les autres. C’est d’ailleurs le cas de la province du Haut-Ogooué, province d’origine du chef de l’Etat.

Cette circonscription électorale se taille la part du lion avec 11 sénateurs alors que l’Estuaire qui est la province la plus peuplée du Gabon n’aura que 8 sénateurs. Le porte parole du gouvernement, le ministre de la communication, Alain-Claude Bilie By Nze explique que ‘’le découpage électoral tient compte des départements et non de la densité de la population dans une localité’’.

Selon lui, certaines provinces ont plus de sénateurs que d’autres parce qu’elles ont aussi plus de départements. Des arguments que bottent en touchent les membres de l’opposition parmi lesquels Alexandre Barro Chambrier, président du parti Rassemblement héritage et modernité. Pour lui, ‘’il s’agit d’une reforme cosmétique basée sur des calculs politiciens’’.

Autre insuffisance de ce découpage, la démographie qui n’offre pas les mêmes chances à tous les candidats. Une limite révélée par Marcel Djabioh, activiste proche de Jean Ping. « Cette base étant complètement fausse, elle n’a conduit qu’à l’arbitraire que chacun a pu découvrir dans le communiqué final du dernier Conseil des Ministre », soutient-il.

Au terme du dialogue politique initié par Ali Bongo,  le redécoupage électoral avait été acté comme un des points essentiels.

La population gabonaise estimée à 1, 8 million d’habitants, plus de moitié selon le dernier recensement vit à Libreville. «Qu’elle soit observée du point de vue de la démographie ou du nombre d’électeurs inscrits sur la liste électorale, la distribution provinciale des députés de la République gabonaise est atypique», a déclaré l’analyste l’économique Mays Mouissi.

Le découpage électoral est le mécanisme par lequel le territoire national est subdivisé en circonscriptions électorales, destinées à permettre et favoriser l’expression des citoyens par le vote. La population du pays variant dans le temps et l’espace, le découpage en circonscription doit évoluer afin d’essayer de maintenir un nombre de représentant par électeur identique dans toutes les circonscriptions. Cette tâche peut s’avérer délicate, d’autant plus que les divers partis en lice soupçonnent souvent tout nouveau découpage d’être un charcutage destiné à leur nuire.

 

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille