spot_img

Gabon: face à des tensions de trésorerie le CHUL lance de nouveaux services

Primes impayées, dégradation des rapports de confiance avec les partenaires et fournisseurs, en raison des difficultés à tenir ses engagements contractuels (pour la plus part financiers), le centre Hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) souffre des tensions de trésorerie. Et pour se refaire une santé financière, le directoire souhaite lancer des nouveaux services.

Pour un nouveau souffle le CHUL mise sur la réhabilitation de plusieurs bâtiments, des innovations thérapeutiques intervenues notamment en neurologie (traitement des AVC ischémiques par thrombolyse), en cardiologie (pose des pacemakers) et en gastro-entérologie (traitement des hépatites B) ; l’ouverture attendue de nouveaux services (néphrologie, pneumologie et hématologie clinique) ; du renforcement des capacités des systèmes d’éclairage et de distribution d’eau potable.

Tout ceci revêt un caractère urgent, tant il en va de la survie de la plus grande structure sanitaire du pays. Une structure qui depuis plusieurs mois peine à payer les primes de son personnel. Au CHUL on accuse la subvention qui peine à couvrir les charges.

Dans tous les cas, les structures hospitalières publiques sont à la traîne. Tension de trésorerie au CHUL, incapacité à fournir aux patients hospitalisés des repars au CHU Owendo. L’on serait tenté de douter sur les capacités des dirigeants de ces structures à assurer la pérennité de deux établissements publics vieux de plusieurs décennies.

sabrina
sabrina
Community manager chez medias241
Caistab
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille