GABON: INITIÉS PAR OSSOUKA RAPONDA, LES PROJETS PRIORITAIRES DU PIEPAL PRENNENT FORME
Spread the love

Au sujet de l’augmentation de la production en eau, de l’amélioration du réseau, et des réformes dans ce secteur clef, l’administration du Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda aura fait mieux que tous ces prédécesseurs.

La signature de la nouvelle convention de concession du service public de l’eau potable et de l’énergie électrique entre l’Etat gabonais et la SEEG, marquant la fin du monopole de cette entreprise public est le dernier aboutissement en date de cet engagement inédit du gouvernement pour offrir aux populations un service public de l’eau et de l’énergie de meilleure qualité.

En effet, entre janvier et novembre 2021, ce ne sont pas moins de 5 réunions stratégiques de haut niveau qui ont eu lieu entre d’une part le Premier ministre Ossouka Raponda, ses ministres, des hauts fonctionnaires et les opérateurs économiques nationaux. 

À chaque fois, le Premier ministre a rappelé la mobilisation de l’Etat aux côtés de ses partenaires, mais aussi l’exigence commandée par le Président de la République d’améliorer concrètement et durablement le quotidien des populations.

Aujourd’hui, pas un axe principal du grand Libreville n’est pas épargné par l’empreinte de cette détermination, notamment dans la mise en œuvre du programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville (PIAEPAL) et du projet d’accès aux services de base en milieu rural et renforcement des capacités (PASBMIR) “Les réalisations envisagées dans le cadre de ce vaste programme émanent de l’ambition de garantir, à l’horizon 2025, un accès universel durable à l’eau potable et à l’assainissement dans un cadre de vie sain et amélioré, sur l’ensemble du territoire national.” Comme indiqué sur le site internet du partenaire financier de ce programme.

La méthodologie pragmatique du Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda est mise en application par le ministre d’Etat à l’Énergie dont l’activisme sur le terrain porte bien la marque de la “ Dame de Fer”

Une synergie qui permet les importantes avancées que ces chantiers connaissent depuis quelques mois. Loin de la mission de dénigrement que s’est donnée une partie de la presse en ligne, souvent soutenue par ses propres collaborateurs, Rose Christiane Ossouka Raponda déroule le rouleau compresseur de son plan d’action pour le bien commun.

A terme, le PIEPAL permettra le renforcement et l’extension de 280 kilomètres du réseau d’eau potable du Grand Libreville comprenant les communes de Libreville, d’Akanda, d’Owendo et de Ntoum