spot_img

Gabon: Les exploitations forestières désormais surveillées par satellites


Le ministère des Forêts et de l’Environnement a annoncé mardi 26 mars, la mise en place d’un système national de surveillance satellitaire des forêts, afin de dénicher les activités susceptibles de porter atteinte à l’intégrité forestière, et favoriser l’exploitation rationnelle de la forêt.

La communication du ministère des Forêts et de l’Environnement, Chargé du Plan Climat s’adresse aux exploitants forestiers et aux opérateurs économiques évoluant dans le secteur bois.

La mise en place de ce système national de surveillance satellitaire des forêts « permettra d’assurer le respect des dispositions de la loi numéro 016/01 du 31 décembre 2001 portant code forestier en république gabonaise relatives à l’élaboration et au suivi des plan d’aménagement, et en particulier les articles 3, 17 et 20 qui précisent les fondements de la gestion durable des forêts au Gabon », indique le communiqué de presse. En d’autres termes, ce système facilitera « l’exploitation rationnelle de la forêt de la faune sauvage et des ressources halieutiques », comme l’indique l’article 3 de ladite loi.

Le communiqué signé du ministre d’Etat Guy Bertrand Mapangou, précise que « ce système matérialise l’engagement pris par le président de la République lors de la signature de l’Accord de Paris le 22 avril 2016 et qui dispose que tous les Etats parties doivent prendre des mesures fortes pour protéger les forêts tropicales humides ».  

Les exploitants forestiers sont donc tenus de mettre à la disposition de l’Agence Gabonaise d’Etudes et d’Observations Spatiales (AGEOS) un certain nombre de documents avant le 15 avril, et de s’acquitter au plus tard le 30 juin, de la redevance afférente à la superficie de leur titre, auprès de l’Agence Comptable de l’AGEOS.

Maxime OWONO

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille