spot_img

Gabon / transport aérien : Fin du litige sur « La Nationale »

Le litige sur la compagnie aérienne La Nationale régionale transport (NRT), qui opposait la femme du fondateur Rosette Mboumbou Nkambissi et les repreneurs a trouvé son épilogue lundi autour du ministre des transports Justin Ndoundangoye.

Le litige sur la compagnie aérienne La Nationale régionale transport (NRT) a pris fin ce lundi autour d’une médiation menée par le ministre des transports Justin Ndoundagoye. L’affaire qui avait pris, il y a plusieurs mois, la tournure d’un feuilleton judiciaire à rebondissement est définitivement close. Elle a toutefois, mis laissé le pays durant quatre mois, dans une situation de monopole dominée par la compagnie Afrijet. 

Les deux parties sont parvenues à une convention, une entente cordiale, après que les repreneurs ont choisi la médiation du ministre des transports, selon les publications de son conseiller en communication sur Facebook.

« Selon les parties et la loi gabonaise, cette convention revêt l’autorité de la chose jugée en dernier ressort », rapporte Edgard Nziembi Doukaga qui cite le document.

« Les deux parties ont donc renoncé à se réclamer les frais de dommage liés à l’arrêt des vols de la compagnie aérienne La Nationale régionale transport et de recourir à l’avenir à la justice », ajoute-t-il.

L’affaire débute en 2001, lorsque Mokhtar Moukétou Néhmé, Gabonais d’origine libanaise et marié dans le régime de biens communs avec Rosette Nkambissi Mboumbou, crée La National Airways Gabon (NAG) avec entre autre actionnaires sa femme.

Mais, quatre ans plus tard, l’homme d’affaire est contraint  de créer une autre compagnie, suite au crash d’un avion de Gabon Express en 2004, qui avait amené le gouvernement gabonais à imposer des règles drastiques.

Dans la nouvelle compagnie, Mme Rosette Nkambissi Mboumbou, magistrat de l’ordre financier ne figuraient plus au rang des actionnaires.  

En juillet 2017, La Nationale régionale transport, société anonyme à responsabilité limité (SARL), devient une SA et dispose d’un Conseil d’Administration. En novembre 2017, Mokhtar Moukétou Néhmé va céder ses parts à deux autres coactionnaires et quitte ainsi l’actionnariat de la société. En juillet 2018, les actionnaires restant vont vendre leurs parts à des repreneurs gabonais, dont deux franco-gabonais.


Les repreneurs et la femme et Mme Moukétou qui n’avait pas été informée de la vente se livreront à une bataille judiciaire. 

Rosette Nkambissi Mboumbou, épouse Moukétou estimait qu’elle avait des droits dans la NRT et demandait le payement de 500 000 000 FCFA de dividendes. L’ordonnance du Juge des Référés du 25 aout 2017 présidée par le Vice-Président du Tribunal de Première Instance de Libreville, Fulgence Ongama, avait déclaré « Irrecevable » l’action intentée par cette dernière, vu qu’elle n’était pas actionnaire de la NRT.

Cette première ordonnance du Juge des Référés du 01 juin 2018, par requête datée du 10 août 2018 sera finalement jugée, « Recevable » par le même juge, Fulgence Ongama, en raison du régime de biens communs. Ses adversaires allègueront en vain l’article 13 du Statut des Magistrats interdisant à Dame Mouketou, vice-président de la Cour des comptes toute autre activité professionnelle ou salariée. 

Aujourd’hui, le ministre du transport dans un jugement de Salomon, confère  à Mme Mouketou, qui est à quelques semaines de la retraite, sur La Nationale Airways Gabon (NAG), qui reprend les actifs et le passif de la NRT, dont les véhicules, le matériel roulant technique, les baux commerciaux, les équipements bureaux, les comptes bancaires, les dettes sociales et le personnel actuellement en grève.   Elle doit, par ailleurs, céder à l’autre partie tous les documents estampillés NRT.

Reste à chacune des compagnies la location de ses avions et la sollicitation à l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), le certificat de transporteur aérien.

Pour le moment, en attendant la mise en conformité de chaque compagnie, d’autres comme la Tropicale Air Gabon spécialisée dans le transport des ‘‘pétroliers’’, ont décidé de se lancer aussi dans le transport régulier des passagers en tirant les prix vers le bas.

Marianne Iwany

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille