spot_img

Grève dans les régies financières : La Fesyrefaa dénonce «une énième fourberie du gouvernement gabonais»

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)- Erisco Mvou Ossialas Wilfried, le porte-parole de la fédération des syndicats des régies financières et administrations assimilées (Fesyrefaa) a dénoncé ce lundi au cours d’un point de presse «une énième fourberie du gouvernement gabonais» fessant allusion à un arrêté du secrétaire général du ministère de l’économie daté du 6 Décembre dernier.

Les syndiqués s’insurgent contre l’arrêté et contestent la composition du bureau même qui devrait conduire les négociations dans la crise qui secoue les régies financières.

La querelle est due, selon le porte-parole à  l’incohérence dans le dernier protocole d’accord 2017 ayant servi de base pour le paiement des primes. Alors qu’il avait été décidé le contraire lors de la rencontre entre les différentes parties en présence et Laccruche Alihanga, le directeur de cabinet du Président.

«Nous constatons pour le déplorer que, le gouvernement au lieu d’aller dans le sens voulu par la plus haute institution de notre pays, nous sommes entrain d’être entrainer dans le sens du protocole querellé. Ce protocole que l’ensemble des régies financières a dénoncé de manière majoritaire. Nous attirons l’attention de l’opinion nationale et des plus hautes autorités avant de convoquer une assemblée générale qui va décider de la suite des évènements.», a dit Erisco Mvou Ossialas Wilfried.

Puis il a ajouté : «Le directeur de cabinet du président a acté le fait que nous puissions payer sur la base du protocole d’accord de 2014. C’est-à-dire les paiements avant juillet 2017. C’est sur cette base qu’instructions avaient été donné au directeur général du trésor pour payer le reliquat, c’est-à-dire 50% de ce qu’on devrait nous payer à la date du vendredi 10 novembre. Ce qui n’a pas été correctement exécuté puisque au lieu de recevoir 2 milliard 750 millions, nous avons été payé sur la base de 2 milliard 600 millions de francs CFA.

«Nous contestons l’occultation de certaines instructions données au cabinet du président notamment, la répartition entre les membres de la fédération et l’intersyndical, l’absence des partenaires sociaux au sein du comité de coordination, ce que nous estimons inapproprié», a dit le 3e vice-président chargé des relations extérieures de la Fesyrefaa interviewé par nos confrères du site en ligne Gabonmédiatime.

Présent dans le comité technique, la fédération des syndicats des régies financières et administrations assimilées (Fesyrefaa) s’étonne de ce que, certains syndicats ne soient pas représentés dans le comité de coordination qui est le centre névralgique de décisions qui secoue les régies financières»

Ces agents des régies financières du Gabon, notamment ceux des Douanes, des Hydrocarbures, des Impôts, du Trésor, Dettes et Économies ne veulent pas lâcher prise.

Ils réclament le paiement de leurs primes et bonus impayés depuis plusieurs mois déjà. Mais à ce qui semble, le gouvernement et les régies financières ne s’accordent pas encore sur l’essentiel.

Wait and see.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille