spot_img

HAC : Echos du Nord suspendu pour quatre mois

Deux  raisons principales sont avancées, dans la suspension du tri-hebdomadaire gabonais Echos du Nord par la Haute Autorité de la  Communication : la publication d’un article jugé « outrancièrement acrimonieux » et « contraire à la déontologie journalistique » visant le président de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo.

Pour cette faute , le Tri- hebdomadaire  «  échos du Nord « est interdit de parution durant les quatre prochains mois. L’article à l’origine de la sanction est paru en février dernier dans l’édition n° 626 de «  l’Echos du Nord du 4 février dernier. Sous le titre « Une Stratégie d’accaparement du pouvoir : Mborantsuo veut virer les corps habillés », l’article passe au vitriol  la haute juridiction et sa présidente.

Dans son communiqué du 19mars  courant, la HAC note que les Echos du Nord « méconnaissent volontairement les dispositions légales relatives au pouvoir de nomination des personnels civils et militaires de l’Etat dévolus au seul président de la République. L’article regorge de propos et insinuations suspicieux, tendancieux frisant l’acharnement et la calomnie. Des propos de nature à écorner l’image et la réputation de Mme Mborantsuo », avance la HAC. 

Autre fait majeur sur lequel s’appuie cette sanction, c’est que le trihebdomadaire n’en est  pas à sa première violation, il y a huit mois de cela, en août dernier,  il avait déjà été sanctionné pour des faits similaires. 

Un membre de la HAC de souligner que « La calomnie ne saurait se réfugier derrière la liberté d’informer. Et la liberté ne saurait être confondue avec la licence. Surtout, quand on n’est pas à son coup d’essai ».   

Rhona Charline M’WENKONDET 

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille