spot_img

L’ACR aux Etudiants: « Levez-vous pacifiquement et marchez, pour réclamer vos droits! »

LIBREVILLE-GABON (medias241.com)-L’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) a tenu, ce 1er Juillet 2018, à son siège situé dans le cinquième arrondissement de la commune de Libreville, une conférence-débats en faveur des étudiants sous le thème : «La journée estudiantine face à l’austérité».

 

«Je suis ici, pour prendre au sérieux deux concepts à savoir : les jeunes ne doivent pas rester amorphes face aux mesures gouvernementales. J’appelle à l’insurrection sociale pacifique des jeunes contre des mesures prises par le gouvernement  en soutenant l’action sociale de la centrale syndicale Dynamique unitaire (DU). Ces jeunes doivent faire partie d’un mouvement social généralisé dans lequel, tous ces derniers militeront. Il ne s’agit pas de casser, d’insulter et de lancer les pierres, mais de marcher pacifiquement en réclamant vos droits. Il n’est pas normal que l’Etat ferme les grandes écoles en gelant les concours et concours professionnels, la mise en stages des agents publics, le reclassement, le recrutement dans la fonction publique et l’avancement. Le Gabon va mal, blessé du plus profond à cause de la mauvaise gestion et l’irresponsabilité de ceux qui nous gouvernent», a indiqué le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR), Dr Bruno Ben Moubamba.

 

Estimant que les mesures prises par le gouvernement concernent aussi la classe estudiantine, notamment le gèle des concours et concours professionnels, le non recrutement dans la fonction publique, etc., pour le conférencier, «il est grand temps que ces jeunes prennent leur destin en mains en s’associant à la centrale syndicale Dynamique unitaire (DU) qui luttent pour l’intérêt général de tous les gabonais». Il précise que, «le rôle des étudiants sera de faire replier le Président de la République, Ali Bongo Ondimba  qui ne semble pas prendre l’ampleur de la misère de ses populations précarisées». BBM estime que ces jeunes peuvent faire bouger les choses en s’alignant derrière la centrale syndicale.

 

«Levez-vous pacifiquement et marchez, pour réclamer vos droits!  C’est impensable que dans un pays de droit, l’Etat puisse geler des concours professionnels et bien d’autres avantages dans la fonction publique. Nous voyons actuellement notre jeunesse instrumentalisée par les hommes politiques. Ils sont réduits au chômage et moins que rien. Car, le gouvernement n’a pas pris à temps des mesures préventives qu’il fallait, pour éviter ce chaos que nous connaissons aujourd’hui. Vous devez vous lever pour votre avenir qui est compromis par ce gouvernement Issoze Ngondet II», a-t-il lancé.

 

Sur un tout autre plan, l’ancien Vice-premier ministre, Bruno Ben Moubamba a exigé à l’exécutif, de libérer immédiatement tous les prisonniers politiques.

 

«Dans un Etat de droit, l’on ne devrait plus incarcérer les citoyens à cause de leurs simples opinions. Il y a de la liberté d’expression que l’exécutif gabonais devrait respecter. Tel n’est pas le cas au Gabon. C’est pour cette raison que les jeunes doivent démontrer, à travers, cette rencontre, leur capacité de comprendre qu’il n’y a plus rien à s’attendre de ce pouvoir», a-t-il dit. Puis il ajouté : « Je suis né à la Sorbonne de la gare routière. J’ai vu ce qu’on appelle naitre dans les bidonvilles. La population gabonaise a tellement souffert de l’exode rural qui a décimé nos ancêtres. Cet exode rural a détruit l’identité gabonaise. C’est pourquoi, le système PDG et la misère du peuple gabonais m’a révolté du pouvoir en place. Le Président de la République n’a pas le sens du complot interne. Il faut que les choses bougent dans ce pays, pour faire changer les choses ».

 

Les questions-réponses des étudiants ont mis un terme à cette conférence-débats.

 

Le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR), Bruno Ben Moubamba qui entend se retirer totalement de la scène politique gabonaise, a promis édifier la presse nationale et internationale à ce sujet, dans un avenir très proche.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille