spot_img

L’efficacité et les résultats pour leitmotiv

Dans sa conférence de presse, Ike Ngouoni est revenu sur les faits marquants de l’actualité présidentielle et sur la seule ligne de conduite voulue par le Président Ali Bongo: l’efficacité.

Dans une salle de presse comble de la Présidence de la République, le porte-parole de la première institution du pays a renoué avec l’exercice de la conférence de presse pour partager avec le « quatrième pouvoir ».

Après des propos liminaires revenant sur le retour du Président Ali Bongo, les décisions qui s’en sont suivies et les bains de foule improvisés du Chef de l’Etat, le Conseiller Spécial s’est prêté à une séance de questions-réponses avec les journalistes.

Quelques interrogations portaient, bien évidemment, sur l’état de santé du Président Ali Bongo et les rumeurs liées à cet épisode mais le principal n’était pas là. La question qui était sur toutes les lèvres de nos confrères, portait sur la suppression de certaines entités et sur l’éviction de caciques du régime lors du dernier conseil des ministres.

Sur le premier point, la réponse est simple pour Ike Ngouoni: « rien ne peut être placé au-dessus de l’exigence de résultat ». L’évaluation des politiques publiques menées lors des différentes task force a permis d’identifier des entités qui n’avaient plus d’intérêt manifeste et qu’il convenait de supprimer. Il s’agit là de « bonne gestion et de logique afin d’atteindre les objectifs fixés de rééquilibrage des comptes publics ».

Les Gabonais sont las des opérations de communication sans réel impact sur leur vie et l’urgence de résultat dans un contexte économique moins favorable qu’avant, obligent les plus hautes autorités à faire des arbitrages qui permettront d’atteindre les objectifs fixés par le Président de la République et qui découlent du PSGE.

Sur le second point autour des « caciques », le porte-parole a insisté sur le fait qu’aucun membre du gouvernement ou de l’administration publique ne disposait de « titres de propriété leur garantissant une place à vie » au sein de l’appareil étatique et que la seule politique voulue par le Chef de l’Etat est celle de « récompenser le travail et l’effort ». Il rajoutera que le principe de circulation des élites est aujourd’hui nécessaire pour que les meilleures personnes soient à leurs justes places afin d’assurer une plus grande efficience.

L’Homme politique gabonais n’a donc plus qu’un seul choix: celui de l’efficacité et de la sincérité envers la population, faute de quoi il sera, sans aucune exception, remplacé par un autre compatriote à même de remplir les missions assignées par le Président Ali Bongo.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille