spot_img

Législatives et locales 2018 : Barro Chambrier appelle à « voter contre le PDG »

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)- Alexandre Barro Chambrier, le président du Rassemblement Héritage et Modernité (RHM) a appelé mercredi, lors de son meeting d’ouverture de campagne pour les élections législatives et locales jumelées, à « voter contre le régime incompétent et autocratique du Président Ali Bongo » pour « confirmer le désaveu de l’élection présidentielle de 2016 ».  

Invitant les populations venues l’écouter à « écarter de la gestion du pays » les députés du parti au pouvoir, l’un des soutiens de Jean Ping à la dernière élection présidentielle n’a pas manqué de repréciser l’obstination du RHM à prendre part à ce scrutin.

Fessant allusion au boycott, ABC a lancé qu’ «il n’est pas responsable d’abandonner le terrain politique et les gabonais qui veulent absolument  le changement peu  importe la trahison de certains leader politique », tout en précisant que la politique de la chaise vide n’a jamais payée au Gabon. « Nous devons éviter le spectre de 93, et  91 », a-t-il dit. 

En effet, le fait est que,  l’appel au boycott des élections est une méthode infructueuse qui a montré ses limites plus d’une fois, aux législatives au Gabon. Du moins pour l’opposition. Mieux, pour certains analystes politiques, il « conforte » plutôt la position du pouvoir. Pour preuve, la dernière législature, malgré le boycott de 2011, est celle qui aura légiférée quasiment toutes les lois électorales qui sont utilisées aujourd’hui.

Ainsi donc, au rond-point d’Awendjé à Libreville, Alexandre Barro Chambrier, candidat commun du Rassemblement Héritage et Modernité (RHM) et de l’Union nationale (UN) dans le 4e arrondissement de Libreville, dénonçant « la mauvaise gouvernance des autorités en place », a demandé aux gens venus l’écouter de « voter contre le parti démocratique gabonais le 6 septembre prochain ».

Même son de cloche pour Zacharie Myboto qui pense que,  « l’heure a sonné pour sanctionner le système putschiste Bongo-PDG ».

ABC était député du Parti Démocratique Gabonais jusqu’à son exclusion, en mars 2016. Le   premier tour des législatives sera organisé 6 octobre prochain.

Le Rassemblement Héritage et Modernité (RHM) présentera,  avec l’Union Nationale, 83 sièges. Quasiment  autant pour les locales.

 

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille