Lutte contre la corruption : le Gabon s’arrache la première place dans la zone CEMAC

Selon l’organisation Transparency International, suivant l’indice de perception de la corruption, en 2021, le Gabon était le pays où la corruption était la moins forte dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

Classé devant le Cameroun (27), la République centrafricaine (24) et le Tchad (20), le Gabon avec 31 points est le pays de la zone CEMAC où le taux de corruption est le moins élevé. Ce résultat pourrait se justifier par les efforts de lutte contre la corruption déployés par les autorités.

Le Gabon a élaboré une stratégie de lutte contre la corruption allant de l’administration publique au plus haut sommet de l’Etat. Cette stratégie déclinée entre autres par l’opération scorpion, avait permis d’épingler des personnalités dont les noms avaient été cités dans des faits de malversations financières.

En outre, le pays a également lancé des task force sur la dette publique afin d’assurer plus de transparence dans la gestion économique des biens publiques.

Cependant, selon Transparency International, si le Gabon a tiré son épingle du jeu, comme certains autres pays, de manière générale,  les 49 pays d’Afrique subsaharien évalués n’ont pas effectué de progrès significatifs par rapport aux années précédentes.

Alice ZANG

Livraison
Urban FM