spot_img

Mouvement pro-Ping : Création de «Refus citoyen» pour empêcher la tenue des législatives 2018

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)- Un nouveau mouvement pro-opposition, « Refus citoyen », est né ce 28 Février dernier à Libreville pour empêcher par « tous les moyens » la tenue des législatives annoncées pour le mois prochain. Ce mouvement citoyen a été annoncé lors d’une déclaration des coordinations provinciales du Gabon de la Coalition pour la nouvelle république (CNR) de l’opposant Jean Ping.

Un pied de nez donc aux autres partis de cette coalition de l’opposition qui se préparent déjà pour ces joutes électorales, les premières depuis l’élection présidentielle d’août 2016.

Plus d’un an après la confirmation de la réélection d’Ali Bongo Ondimba par la Cour constitutionnelle, son challenger Jean Ping ne démord toujours pas. Le chef de file de l’opposition gabonaise et ses partisans ne cessent de remuer ciel et terre pour obtenir le départ du locataire du palais du bord de mer.

Dans sa déclaration, le « Refus citoyen » s’insurge contre quatre partis membres de la coalition qui, lors d’un débat interne, ont exprimé leur intention de participer à ce scrutin. Il s’agit de l’Union nationale de Zacharie Myboto, des Démocrates de Guy Nzouba Ndama, du Rassemblement héritage et modernité d’Alexandre Barro Chambrier et de l’USIS de Jean de Dieu Moukagni Iwangou.

Le nouveau mouvement s’aligne clairement sur la position de 11 autres partis membres de la coalition qui ont dit « niet » à ce scrutin. Il exhorte Jean Ping à rester également ferme et à ne pas trahir son « peuple ».

La question ‘’semble’’ diviser profondément le clan politique de l’ancien président de la commission de l’Union Africaine.

En effet, dans un libre propos intitulé : Elections Législatives, «On ne lâche rien !», Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, le porte-parole de Jean Ping à la dernière élection présidentielle montrait ‘’clairement’’ son ambition à briguer-si ce n’est quelqu’un de son entourage politique- un siège lors des futures échéances électorales.

«La mission de notre génération, celle à laquelle j’appartiens, est de sortir notre pays de la médiocrité qui caractérise sa gouvernance pour le hisser au niveau des Nations modernes dans lesquelles l’État de droit, la démocratie et les libertés individuelles ne sont plus un rêve mais une promesse tenue. Cette mission ne peut être déléguée, ni à nos enfants et encore moins aux citoyens des autres Nations. C’est la nôtre et nous ne nous donnons d’autre choix que de la remplir. », Écrivait-il.

Ainsi rédiger, nul besoin de préciser que lui, est favorable pour qu’il y ait élection mais surtout que l’opposition y prenne part.

« A toutes fins utiles, participer aux élections au Gabon (ou simplement voter) c’est honorer la mémoire de ces nombreuses personnes qui ont lutté pour obtenir un droit de vote au plus grand nombre ; c’est ne laisser personne décider à votre place  et devenir acteur et non spectateur », rappelle un ancien ‘’pinguiste’’ qui a requit l’anonymat.

Alors que d’aucuns pensent que participer aux futures échéances électorales participerait à ‘’légitimer’’ le pouvoir d’Ali Bongo, permettons-nous de rappeler le principe même de la démocratie.

La République fonctionnant selon le principe du gouvernement représentatif, la fonction première de l’élection est de permettre aux citoyens de choisir leurs gouvernants et leurs représentants, qui rédigeront et voteront la loi en leur nom au Parlement. Ainsi, l’élection est une délégation de Souveraineté. Elle constitue, au sein d’une société organisée, une « soupape de sécurité ».

En effet, la possibilité pour les citoyens de pouvoir régulièrement exprimer leur mécontentement ou, au contraire, de donner un nouveau mandat au pouvoir sortant, évite que les désaccords politiques majeurs ne trouvent un autre terrain d’expression (la rue) et d’autres modalités (la violence).

L’élection peut aussi permettre de régler une crise. Lorsqu’un débat extrêmement important divise les citoyens, le recours au suffrage universel peut permettre de trouver une solution.

 

 

 

 

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille