spot_img

Nouvel an : Les nouvelles résolutions difficile à tenir

Le mois de Janvier marque le début de la nouvelle année. Une période charnière pour les Gabonais qui établissent les «fameuses bonnes résolutions » pour l’année à venir. S’il est vrai que cette initiative part d’un bon sentiment dès le départ, on constate avec regret que quelques semaines suffisent pour retomber dans les travers qu’on essaie désespérément de fuir.

«Pour cette année 2023, j’arrête l’alcool», «Je me mets au sport», «Cette nouvelle année je ne fume plus ». Autant de résolutions qui pullulent chez les individus et ce dès le 1er Janvier. Encore cette fois, le changement de comportement est à l’ordre du jour, objectif :  Sortir des cercles vicieux . Cependant, ce n’est pas nouveau , il y a même un air de déjà vu. Tenir sur la durée reste extrêmement difficile pour le plus grand nombre . En effet, une étude menée par l’Université de Bristol au Royaume-Uni, explique que seulement 12% des personnes  tiennent leurs engagements de nouvelle année. Et ce ne sont pas les Gabonais qui diront le contraire « Ça fait 5 ans que chaque année je dis , j’arrête le pot mais c’est compliqué » indique Ebenezer, riverain à la Sni likouala.

Tenir ses nouveaux engagements est certes difficile mais pas irréalisable. En fait, il s’agit simplement d’établir des objectifs  simples à réaliser et de préférence ne s’en fixer qu’un seul qui doit avoir du sens et qui correspond à notre quotidien. Ne pas mettre la barre trop haute, si on ne le sent pas, et surtout, se laisser du temps, car cela va demander des efforts et de l’implication personnelle. En outre , si vous voulez vous remettre au sport par exemple, faites-en mais pas à pas, un petit footing de 10 minutes chaque matin , c’est déjà ça de pris.

FNW

Wilfried FOE NGONDA
Wilfried FOE NGONDA
Consultant en communication, Journaliste Société. Présentateur et Chroniqueur Web à Médias241.
Caistab
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille