spot_img

Nouvelle gestion des ressources humaines : Le Ministère des transports et de la logistique au ‘’parfum’’.

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)- Le Ministre de la Fonction Publique, Jean-Marie Ogandaga procède depuis le 21 février dernier à la vulgarisation  de la campagne d’information sur la nouvelle gestion des ressources humaines de l’Etat.  Au Ministère des transports et de la logistique, ‘’le patron’’ de l’administration publique a présenté les différents modules qui engagent la participation de toute l’administration au travers des commissions techniques ministérielles.

Il s’agit notamment des modules suivants : Gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois et des compétences ; Codification des structures ; Evaluation des performances des agents publics ; Cadre juridique de gestion des ressources humaines ; Système intégré d’information de gestion des ressources humaines et de la paie.

Le projet vise à mettre en adéquation les effectifs publics avec les missions, les objectifs, les priorités et les ressources de l’Etat.

«Pour mener à bien ce processus, chaque service, département ministériel, dans le cadre des commissions techniques ministériels, devra mettre en œuvre une démarche analytique à partir des différentes données relatives aux effectifs actuels, aux missions prévues par les textes organiques, aux perspectives d’évolution dessinées par les plus hautes autorités afin de parvenir à la mise en place d’une stratégie des gestion des ressources humaines de 2018 à 2021», a précisé Jean-Marie OGANDAGA

La démarche du Ministre de la Fonction Publique a aussi pour objectifs principaux, d’élaborer les outils de référencement des ressources humaines et des structures publiques (fiche d’emploi, de poste et REC) et la mise en oeuvre d’une gestion systémique des effectifs publics qui intègre une planification accrue et une rationalisation des processus.

‘’Le catalogue’’ des emplois et des compétences qui détermine les emplois-types propres, à une organisation (administration), définit les exigences nécessaires, pour prétendre à leur occupation. Il permet aux différents agents des ministères, de mieux connaitre le portefeuille des emplois exercés, au niveau de l’administration en offrant une meilleure lisibilité de ces emplois et de leur évolution. Il a pour missions régaliennes, de valider les propositions de l’équipe technique, pour faire évacuer le processus et d’octroyer les ressources financières et matérielles pour la réussite de cette mission.

Ce répertoire a comme rôle essentiel, de concevoir le plan d’organisation des ressources humaines. Ce qui permettra à la Banque mondiale (BM), d’élaborer des sous critères, lorsqu’elle viendra vers les agents de différents ministères concernés, pour le faire valider. Il accompagne également l’actualisation des structures de l’administration.

Ce plan d’organisation des ressources humaines qui doit avoir son application effective, de la fin du mois d’Avril prochain jusqu’en 2021, permettra aux différents agents ministériels concernés, d’argumenter en vue de justifier les besoins et les réajustements évalués du ministre.

Ces réformes de l’administration de l’Etat donne également à chaque administration, de s’approprier du chantier et de l’adhésion de chaque département ministériel et d’opérationnaliser, la gestion prévisionnelle des emplois effectifs et des compétences (GPEEC).

Le répertoire des emplois et des compétences qui devra mettre en place, la grdtion systémique des effectifs publics, s’engage à une véritable adhésion de la qualité des services publics.

Aujourd’hui plus que jamais, les modèles d’administrations publiques fondées sur la préservation et le développement de l’Etat providence responsable du bien-être de tous ses citoyens sont mises au défi de démontrer et d’améliorer leur valeur ajoutée. En ces périodes de crise socio-économique et d’austérité, l’efficacité des décisions politiques, les performances opérationnelles et la qualité des services publics sont des critères de premier ordre pour répondre aux besoins et aux attentes en perpétuelle évolution des citoyens et des entreprises.

Le ministre de la fonction publique qui continue son périple de sensibilisation, au sein des Ministères et des différentes administrations publiques ‘’recommande’’ aux ‘’agents de l’Etat’’ d’en prendre ‘’conscience et en faire leur affaire’’.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille