spot_img

Paiement de la dette intérieure: Alain Bâ Oumar rencontre le Premier Ministre

LIBREVILLE, GABON (Médias241.com)- Améliorer le climat des affaires en procédant à une gestion active de la dette intérieure et renforcer le dialogue public-privé, par la promotion des partenariats fructueux avec les milieux d’affaires. C’est l’ambition partagée entre le Gouvernement gabonais et la Confédération Patronale Gabonaise (CPG), dont le bureau exécutif conduit par son président Alain Bâ Oumar a longuement devisé ce 11 avril 2018 avec le Premier Ministre, Emmanuel ISSOZE NGONDET.

La CPG, plusieurs semaines après la signature d’un protocole d’accord avec le Gouvernement sur le règlement de 77% du montant total de la dette évaluée à 400 milliards de FCFA, entendait harmoniser et finaliser avec le Chef du Gouvernement le processus menant vers l’apurement de la dette de l’Etat vis-à-vis des Entreprises privés.

Le Patronat a donc présenté au Premier Ministre des propositions complémentaires au règlement des créances en cours.

Elles portent notamment sur «le paiement cash» et sur la TVA pour laquelle, les entreprises «sollicitent une généralisation des compensations fiscales», afin d’alléger leurs charges, leurs bilans.

Le Premier Ministre a affirmé pour sa part, être à «l’écoute du secteur privé, mais que toutes les questions relatives aux efforts, au traitement et au remboursement global de la dette intérieure» sont débattues dans un cadre tripartite (direction générale du budget, direction générale de la dette et CPG).

Pour lui, « les créances de l’Etat », dans le cadre de l’apurement en cours de la dette intérieure sont traitées en accord avec le Club de Libreville».

Emmanuel ISSOZE NGONDET a réaffirmé la volonté du Gouvernement d’accélérer le traitement de la dette publique, de restaurer la confiance des milieux d’affaires, d’améliorer la compétitivité du pays et de favoriser la création d’emplois.

«Sur les orientations du Chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA, le Gouvernement prendra des  mesures incitatives cohérentes pour accompagner les entreprises et appuyer l’investissement afin de mettre en œuvre le Plan de Relance Economique», a-t-il affirmé.

Rappelons qu’en février dernier, le Gouvernement a annoncé le déblocage de 310 milliards FCFA pour payer la dette due à 177 entreprises locales. Mais jusque-là, aucune entreprise n’a été payée.

 

Ecrit avec le soutien de la presse de la primature

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille