GABON : LE NOUVEAU CODE PENAL ADOPTÉ PAR LE SENAT

Le Projet de loi portant une modification de la loi n°042/2018 du 05 juillet 2019 portant Code Pénal de la République Gabonaise dont la suppression de l’alinéa 5 de l’article 402, prévoyant la répression de l’homosexualité, a cristallisé l’attention d’une partie de l’opinion ces derniers jours vient d’être adopté en deuxième lecture par les sénateurs gabonais. 


C’est un outil ambitieux de lutte contre les crimes financiers la criminalité faunique, la protection de l’enfance qui vient d’être adopté. Une ambition passée sous silence par une frange de l’opinion politique et publique qui a réduit ce projet à la seule la suppression d’un alinéa dit de la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon.

Le Projet de loi portant la modification de la loi n°042/2018 du 05 juillet 2019 portant Code Pénal de la République Gabonaise adopté par les sénateurs à la suite des honorables députés reforme un nombre conséquent de modification. Ce qui a poussé le ministre du climat à déclarer « Je pense que certaines personnes utilisent la question de décriminalisation de l’homosexualité pour bloquer l’adoption du texte, qui couvre beaucoup plus de sujets » sur le réseau social Twitter. Le projet de loi a finalement été adopté par 59 voix contre 17. On note 4 abstentions et et 3 bulletins nuls.

Un sénateur a déclaré au sortir du vote, ” C’est une polémique inutile, il y a plus de 402 articles importants dans ce code et on bloque le débat sur une question qui n’apparait même pas dans le projet, nous avons pris nos responsabilités”

Leave a Reply

Your email address will not be published.