Moins de moins de ministres, plus d’économies.

Comme annoncé le gouvernement de Julien Nkoghé Bekalé est plus resserré. Contrairement au précédent gouvernement de janvier dernier, qui comptait 37 éléments, le remanié de juin 2019, est composé de 29 ministres.

C’est un gouvernement restreint avec un seul ministre d’État. Le précédent comptait 11 ministres d’État.
Ali Bongo Ondimba avait promis un nouveau gouvernement restreint, c’est chose faite. « Aussi, ai-je demandé au Premier Ministre de former un nouveau gouvernement plus restreint », avait-il indiqué samedi 8 juin. Deux jours plus tard, les instructions du Chef de l’Etat ont été respectées.

A l’heure actuelle, à cause du gaspillage endémique relevée par le président de la République « partout c’est la même gabegie », les considérations politiques comptent moins que les enjeux économiques.

En cette période de rigueur, il n’y a pas d’autre alternative que de diminuer l’ardoise de l’Etat. La réduction du nombre de ministres va donc permettre de réaliser des substantielles économies et de réduire le train de vie de l’Etat.
Le président Ali Bongo Ondimba, avait annoncé à plusieurs reprises qu’il va lutter contre la gabegie et le gaspillage de l’argent public. Le Palais avait montré l’exemple de réduction de train de vie de l’État. En juin 2018, 40% des agents de la présidence de la République ont été limogés.
Ils ont été renvoyés dans leur administration d’origine. Le président Ali Bongo Ondimba a demandé en même temps aux ministres de réduire de moitié au moins leurs cabinets.
En juillet 2018, le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet, s’était séparé de plus de 50% de ses effectifs. De 237, ils étaient passés à 117 personnes.
En décembre 2017 déjà, le ministre du Budget, avait annoncé que le salaire des ministres avait été réduit de 10%.

Julien Nkoghé Bekalé, est allé plus loin en réduisant directement les effectifs du gouvernement à 28 ministres seulement, pour montrer qu’il se serre lui aussi la ceinture. L’ancien juriste a pris une nouvelle mesure qui permet une meilleure maîtrise des dépenses publiques.

10 ministres d’État en moins, et 2 ministres délégués en moins, c’est une véritable révolution dans en matière de réduction de la masse salariale de l’État. Ce gouvernement resserré aura sans aucun doute un impact important sur les finances publiques.

Car 8 ministres en moins, c’est 8 fois moins de salaires destinés à un cabinet ministériel, d’avantages en nature, de dépenses de fonctionnement et de frais de déplacement.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.