spot_img

Présidentielle 2023: « Zéro casse en 2023 » l’initiative pour prévenir les manipulations

Il est question pour le gouvernement de prévenir les actions violentes des jeunes gens parfois manipulés qui émaillent régulièrement le lendemain d’élections au Gabon, alors que les mécanismes de réclamations sont connus de tous les acteurs.

Selon le ministre de la Communication, la campagne permettra de sensibiliser la jeunesse à la responsabilité civile. « Ces jeunes qui n’ont pas de travail, qui sont manipulés par des individus qui ont soif de pouvoir… Ces jeunes-là, il faut effectivement les édifier », affirme le ministre.

Pour l’opposition, il s’agit d’une posture hypocrite, car c’est le gouvernement qui est à l’origine des violences. Pour un cadre de la majorité, il s’agit d’une posture populiste, «  ce ne sont pas les membres du gouvernement qui ont pillé une banque aux Charbonnages avant de ramener le butin au QG d’un célèbre opposant ».

Du côté du ministère de la Communication, on se refuse à entrer dans une polémique stérile. Pour le ministre Pascal Houangni Ambouroue, l’opposition « est dans son rôle d’opposition au gouvernement. Moi, en tant que Gabonais, ce que je voudrais, c’est de voir une élection apaisée. »

Première élection générale au Gabon, le scrutin de 2023 est dors et déjà dans tous les esprits. Si dans l’opposition la fébrilité est à son comble, le parti au pouvoir a lors de son récent congrès appelé Ali Bongo Ondimba a briquer un troisième mandat à la tête du pays.

Caistab
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille