spot_img

Rose Christiane Ossouka Raponda, L’ascension Fulgurante D’un Maire, Ministre, Premier Ministre Puis Vice-Présidente De La République Gabonaise

Rose Christiane Ossouka Raponda, ancienne Maire de Libreville (Gabon) et Première ministre depuis 16 juillet 2020, vient d’être nommée par décret du 9 janvier 2023, au poste de Vice-Présidente. Elle est la première femme à occuper cette fonction en vacances depuis 2019 où son prédécesseur Pierre-Claver Maganga Moussavou a été limogé.

Tout est parti de l’Hôtel de ville de Libreville. Grâce à son leadership et sa vision pragmatique et opérationnelle de la gestion des défis du quotidien des Librevillois lui ont valu une ascension fulgurante de la mairie au sommet de l’Etat. Les maires sont reconnus comme des acteurs qui placent l’Homme au cœur des politiques publiques.

Cette qualité leur vient du pouvoir de proximité qu’ils exercent et sont toujours en quête de solution aux problèmes quotidiens des citoyens. Première femme gabonaise à accéder à la primature, Rose Christiane Ossouka Raponda a un parcours des plus impressionnant. Maire, Ministre du Budget, Ministre de la Défense et Premier ministre.

Une économiste qui a relancé Libreville et changé la donne de son pays une fois au gouvernement !

Cette économiste de formation, diplômée de l’Institut gabonais de l’économie et des finances a fait son entrée au gouvernement en 2012 en qualité de ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, lors du premier mandat du chef de l’État.

Membre du Parti Démocratique gabonais, elle fut élue maire de la capitale en 2014, une première depuis 1956. À la tête de Libreville, ville qui concentre près d’un tiers de la population du Gabon, Rose Christiane Ossouka Raponda a conduit de nombreuses réformes, assainissant en particulier les finances municipales et laissant à son départ un excédent de près de 27 milliards de francs CFA. Cette rigueur a séduit au-delà des frontières et Rose Christiane Ossouka Raponda a été élue en 2018 à la Présidence de la prestigieuse CGLU (Cités et Gouvernements Locaux Unis) Afrique. Un palmarès couronné d’une intégrité qui lui a valu une nouvelle nomination au gouvernement, point de départ de son  ascension fulgurante.

En janvier 2019, l’édile a de nouveau gagné la confiance du Chef de l’Etat Ali BONGO qui la nomma ministre d’État, à la tête de la Défense nationale puis nommée en juillet 2020 Premier ministre et donc Cheffe du gouvernement. Elle a  assuré ainsi la relance économique du pays et l’accompagnement social nécessaires en raison de la crise mondiale liée à la Covid-19.

Un succès qui doit inspirer les maires et élus communaux du Bénin et des autres pays

Un parcours éminemment riche d’un ancien maire qui doit constituer une source de motivation à la jeune et très vivace génération de maire et conseillers communaux de la quatrième mandature de décentralisation et à toute la classe politique béninoise. En 2018, à Marrakech, Rose Christiane Ossouka Raponda, alors maire de Libreville et candidate à la Présidence

de CGLU Afrique, confiait à Franck KINNINVO, Expert en Communication et en Gouvernance Locale les secrets de sa réussite comme maire : « mon secret c’est un ensemble de trois éléments composé de la vision, de l’organisation ou de la méthode de travail et le suivi-évaluation. La vision c’est une ambition que la femme politique murit en elle depuis des années pour sa commune et son pays. Cette vision initiale est enrichie par les attentes des populations. La vision permet de mettre en place une planification et une organisation permettant d’atteindre les objectifs retenus. Mais derrière tout cela, il nous faut le travail et l’engagement, la détermination à atteindre les résultats… ». Cette détermination fait la différence partout où Rose Christiane Ossouka Raponda passe. Son parcours doit inspirer nos élus communaux pour plus d’engagement politique et une obsession des résultats.

Des témoignages qui confortent la nomination de Christiane Ossouka Raponda

En signe de témoignage aux compétences avérées de la nouvelle Vice-présidente, une source à la présidence de la République gabonaise, affirme que « Rose Christiane Ossouka Raponda a été portée à cette haute fonction, en raison tout d’abord de sa compétence et de son efficacité. Rose Christiane Ossouka Raponda a géré avec succès la crise de la Covid. Elle a redressé les comptes publics. Cette année, la croissance va doubler. En trois ans, la dette est passée de plus de 70 % du PIB à près de 50 % en 2023. Elle a lancé et mis en œuvre avec succès le plan d’accélération de la transformation de l’économie gabonaise et quantité de travaux. Outre sa compétence et son efficacité, Rose Christiane Ossouka Raponda est une femme loyale et intègre. Depuis qu’elle a été nommé au poste de Premier ministre, la lutte contre la corruption a gagné en intensité et a apporté des résultats concrets sur le terrain », a commenté une source à la présidence de la République gabonaise.»

Source : le monde local

Caistab
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille