spot_img

SOCIÉTÉ : 1 AN DE PRISON ET 5 MILLIONS DE CFA D’AMENDE POUR OUTRAGE AU DRAPEAU

La semaine dernière était célébrée la journée nationale du drapeau, symbole des valeurs de la République. Un évènement marquant pour le pays, qui vient encourager chaque citoyen à respecter cet emblème national.

Chose qui n’a pas été faite par le prophète Joël Francis Tatu, dont les images circulant sur le net, le montre piétinant un drapeau gabonais. L’indignation autour de cette image, a poussé à rappeller que cet écart de conduite est passible d’une condamnation.

En effet, l’article 85 de la loi n° 006/2020 du 30 juin 2020 portant modification de la loi n° 042/2018 du 05 juillet 2019 portant Code Pénal de la République Gabonaise, déclare “ est constitutif d’outrage , tout acte ou toute attitude de nature à porter atteinte à la considération, au respect, au prestige ou à l’usage de ces symboles tels que définis par les textes en vigueur ”. Suivi de l’article 86 qui déclare “ Quiconque a, par paroles, écrits, gestes ou de quelque autre manière, outragé le drapeau de la République Gabonaise, l’Hymne National, le Sceau, les armoiries ou tout autre symbole de la République est puni d’un emprisonnement d’un an au plus et d’une amende de 5.000.000 de francs au plus, ou de l’une de ces deux peines seulement ”.

De quoi dissuader les uns et les autres d’agir de cette manière, de peur d’être poursuivis pour outrage au drapeau. La loi c’est la loi et elle doit être respectée par tous, les nationaux tout comme les expatriés et les touristes.

Jaël Enzeng

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille