SOCIÉTÉ : LE GOUVERNEMENT MET EN GARDE CONTRE TOUTE AUGMENTATION DU PRIX DU PAIN

Au Gabon, l’envolée du prix de la farine a motivé les commerçants (boulangers) a reconsidérer le prix du pain à 150 francs. De son côté, le Gouvernement a mis en garde ces derniers contre toute forme d’augmentation du prix de ce produit de première nécessité.

Cherchant un consensus avec les acteurs de la filière meunière, le ministre de l’Economie, Nicole Janine Lydie Roboty-Mbou, au nom du Gouvernement, s’est entretenue le week-end écoulé avec l’ensemble des acteurs intervenants dans le processus de fabrication et vente du pain. Pour le ministre, il était question de trouver un terrain d’entente face à l’augmentation annoncé du prix de la baguette de pain.

Si les deux parties sont tombées d’accord sur la fixation du prix du sac de farine de 50 kg à 19000 francs CFA, pour une répercussion sur le prix du pain à 125 francs CFA, le membre du gouvernement a surtout rappelé aux acteurs de ce domaine que la spéculation n’a pas lieu d’être.

Selon un communiqué du ministère, « toute spéculation sur ce produit sera réprimée et sanctionnée selon les disposions prévues par la loi ». Ce rappel à l’ordre intervient au moment où la pénurie de pain se fait ressentir. Si depuis la réunion des deux parties, la situation n’est pas encore revenue à la normale, nombre d’acteurs veulent faire le dos rond au gouvernement.

MMM

Livraison
Urban FM