spot_img

Transport public/Sogatra : Remonter la pente

Le ministre des Transports et de la Logistique, Justin Ndoundangoye a discuté, mercredi 13 mars à Libreville, avec des représentants de Marcopolo et Volkswagen, fabricant d’autobus brésilien et groupe automobile allemand pour apporter un soutien technique à la Société gabonaise de transport (Sogatra).

Véritable exemple de mauvaise gestion, la Sogatra depuis sa création en 1996, éprouve d’importantes difficultés de fonctionnement malgré les nombreuses aides allouées par l’État Gabonais (6 milliards par an), le vieillissement du parc automobile, l’insuffisance ou l’incompatibilité des pièces de rechange et surtout les salaires de 1053 employés, entravent l’activité de l’entreprise.

Sur 276 bus dont plus d’une centaine de marque Marcopolo acquis par l’Etat en 2013 et 2016, seuls 28 sont opérationnels. C’est pourquoi, Justin Ndoundangoye a évoqué, avec ses hôtes, la possibilité de «remettre en circulation les bus en panne le plus vite possible, afin de répondre aux besoins et aux attentes des populations». 

Le gouvernement gabonais entend donc signer un nouveau partenariat avec le concessionnaire  brésilien pour la maintenance des bus sur cale et ceux en circulation.

Justin Ndoundangoye aussi  relancer  le taxi-compteur avec  Volkswagen en acquérant de nouvelles berlines. Sur 32 véhicules Ford acquis en juin 2016, moins d’une vingtaine sont encore en circulation.

Le plan de relance de la Sogatra prévoit aussi la construction d’un atelieret la formation sur place d’agents de  maintenance. Pour Justin Ndoundangoye, l’objectif est d’éviter de continuer d’importer la main-d’œuvre et créer plus d’emplois gabonais. Mais pour l’heure l’entreprise envisage de se séparer de 900 de ses employés. 

Marianne IWANY 

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille