spot_img

Union nationale : réconciliation impossible entre Missambo et Gondjout

Exemple de l’incapacité des anciens membres du pouvoir passés dans l’opposition à faire taire leurs egos, la scission de l’Union nationale (opposition) en deux factions rivales semble définitivement consommée après le renvoi par la Cour constitutionnelle.

Crée par des personnalités qui cumulent plusieurs dizaines d’années au pouvoir, l’Union nationale a fait les beaux jours de l’opposition gabonaise. Aujourd’hui, ce parti est malade de ses incohérences et de sa perte de vitesse sur le terrain, malgré l’illusion entretenue par la presse d’opposition.

La récente élection calamiteuse de Paulette MISSAMBO à la tête du parti a forcé une de ses figures emblématiques, Paul Marie Gondjout a créé l’union nationale (UNI). Cette faction du parti veut selon ses animateurs, revenir à l’idéologie des «  pères fondateurs » tous issus de l’actuel parti au pouvoir.

La scission évidente du parti causerait beaucoup de tort à Paulette MISSAMBO qui a du mal à rassembler du monde autour de sa vision. Ces différentes sorties publiques ont eu du mal à rassembler plus de la dizaine de sympathisants, malgré la présence dans ses rangs de Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, un diplôme de la prestigieuse École nationale d’administration en France.

Dans le camp Gondjout, le débat sur la scission est passé, ces dernières se prépareraient selon certaines sources aux futures joutes électorales.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille