spot_img

UOB – Institut Confucius : Apprendre le mandarin, une réalité et une nécessité pour les étudiants gabonais

La remise de certificats de fin d’études aux étudiants de l’Institut Confucius de l’Université Omar Bongo (UOB), en début de semaine, montre que l’apprentissage du mandarin (la langue officielle de la République Populaire de Chine), est désormais une réalité pour les étudiants gabonais. Il est d’ailleurs primordial que le Gabon pour qui la Chine est le premier partenaire économique et commercial, forme encore plus d’étudiants s’exprimant en mandarin.

Le lundi 29 juillet 2019, les étudiants de l’Institut Confucius de l’Université Omar Bongo recevaient leurs certificats de fin d’études.

L’Institut a ouvert ses portes officiellement cette année 2019. C’était donc la première cuvée. Exceptionnellement, Yin Qi, secrétaire du comité du Parti communiste chinois de l’Université des Langues étrangères de Tianjin (TSFU), a fait le déplacement.

Il a profité de l’occasion pour annoncer aux étudiants qu’il accordera une bourse aux meilleurs, afin qu’ils poursuivent leur formation en Chine.

Le recteur de l’UOB, Marc-Louis Ropivia, a aussi fait des annonces. Il a déclaré aux étudiants que le cycle licence et le cycle master professionnel en didactique de la langue chinoise s’ouvriront. Il a aussi fait état de la création en Chine, au sein de l’université de TSFU, d’un centre de recherche et de développement de la culture gabonaise.

Apprendre le mandarin est désormais une réalité. Au regard des nombreux partenariats tissés entre le Gabon et le Chine, la maîtrise de cette langue est bien évidement recommandée. ‘’ La Chine est plus que jamais le moteur de la croissance économique mondiale. Parler aujourd’hui le mandarin est devenu incontournable pour entreprendre les affaires en Chine, premier partenaire économique et commercial du Gabon. Aux États-Unis, le mandarin est la première langue étrangère enseignée dans les universités. Les autorités rectorales de l’Université Omar-Bongo l’ont compris ’’, a déclaré le directeur de l’Institut Confucius.

En effet, maîtriser la langue la plus parlée au monde est un atout indéniable pour les générations futures qui dirigeront le Gabon. Il est d’ailleurs impératif de connaître les codes linguistiques de la deuxième puissance économique mondiale.

Au Gabon, les Chinois sont à la baguette de plusieurs chantiers de construction, à l’instar de la réhabilitation de l’Assemblée nationale, endommagée en 2016.

Maxime Owono

sabrina
sabrina
Community manager chez medias241
Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille