SOCIETE : À MEKAMBO LES POPULATIONS MARCHENT CONTRE LES AUTORITÉS ET LES ELEPHANTS

Face à la destruction de leurs champs par les éléphants dont la protection est intégrale au Gabon, et le silence des autorités, les populations de Mekambo ont décidé de protester contre ces voisins encombrants et leurs protecteurs.

A l’issue de la marche, le porte-parole du mouvement, Arnaud Moando-na Sinandong a lu une motion de protestation en langue Kota contre les autorités. «  Depuis le jardin d’Eden Dieu a placé l’homme au dessus de tous les animaux » a-t-il déclaré sous les hourras de la foule massée à cet effet sur la place de de l’indépendance, au mépris de tous les gestes barrières de circonstance.

En véritable show man , Arnaud Moando-na Sinandong a livré le message des populations qui n’en peuvent plus de subir la proximité  des éléphants.  Certains habitants ont appelé au meurtre de ces animaux au risque de faire de la prison.

«  Mes bureaux sont nos plantations. Vous travaillez à Libreville là-bas et alors que le Gabon est en crise , vous ne demandez pas au Trésor Public de suspendre le virement de vos salaires; ce sont nos plantations que vous voulez que les éléphants saccagent » un message adressé au Ministre des Eaux et Forêts qui est par ailleurs attendu de pied ferme à Mekambo.

Quant aux éléphants, sans doute effrayés par cette marche de protestation, ces derniers se font rare aux abords du village. Pour combien de temps encore? Il est utile que la préservation de nos  écosystème ne se fasse pas au détriment des activités génératrices de revenus dans nos communautés 

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x